“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Affaire Pastor: l’énigmatique et surréaliste Monsieur Janowski

Mis à jour le 27/09/2018 à 14:56 Publié le 27/09/2018 à 10:50
Wojciech Janowski gendre d'Hélène Pastor en garde à vue depuis le lundi 23 juin 2014 en mai 2014 dans l'hôtel Hermitage lors d'une signature d'accord entre la JCE et la Pologne.

Wojciech Janowski gendre d'Hélène Pastor en garde à vue depuis le lundi 23 juin 2014 en mai 2014 dans l'hôtel Hermitage lors d'une signature d'accord entre la JCE et la Pologne. Photo E.D.

Affaire Pastor: l’énigmatique et surréaliste Monsieur Janowski

Dix personnes sont jugées devant la Cour d'assises des Bouches-du-Rhône, à Aix-en-Provence, pour les assassinats à Nice en mai 2014 de la richissime femme d'affaires monégasque Hélène Pastor et de son chauffeur Mohamed Darwich, dont le gendre de la milliardaire.

Lunaire, déconnectée? Comment qualifier l’audition du principal accusé de l’affaire Pastor, ce jeudi, devant la cour d’assises des Alpes-Maritimes?

Alors que la cour attendait des explications sur le fond de l’affaire, un double assassinat, Wojciech Janowski s’est lancé dans une déclaration préliminaire à la limite du loufoque.

>> LIRE AUSSI. Vous n'avez rien suivi à l'assassinat d'Hélène Pastor en 2014 à Nice? On rembobine l'affaire

Il s’est enferré dans des considérations bancaires, évoquant d’entrée de jeu ses achats de maisons, de bateaux, ses hypothèques et même la guerre Iran-Irak.

Une prestation qui a soulevé un véritable malaise. En d’autre lieu, ce décalage aurait pu être comique s’il ne s’agissait d’un double assassinat.

>> LIRE AUSSI. Vous n'avez rien suivi à l'assassinat d'Hélène Pastor en 2014 à Nice? On rembobine l'affaire

Le malaise a culminé à un tel point que son avocat, Me Eric Dupond Moretti, a dû l’interrompre à deux reprises. "Tout le volet financier, on en reparlera, on discutera de tout .» Sur le banc des parties civiles, les avocats ont grondé : "Et Madame Pastor, et Mohamed Darwich dans tout ça?!"

Incident d’audience. Me Dupond Moretti devra rappeler la présomption d’innocence de son client.

Comme prévu, en cette journée cruciale du procès, le principal ennemi de Wojciech Janowski est bien Wojciech Janowski lui-même.

L’audition se poursuit.

à partir de 1 €


La suite du direct