“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Affaire Epstein: la police française lance un appel à témoins

Mis à jour le 11/09/2019 à 12:13 Publié le 11/09/2019 à 12:12
Une enquête a été ouverte en France.

Une enquête a été ouverte en France. Photo AFP

Affaire Epstein: la police française lance un appel à témoins

Une décision prise alors que trois femmes ont été entendues dans le cadre de l’enquête ouverte en France contre X pour "viols", "agressions sexuelles", notamment sur mineures, et "association de malfaiteurs".

Ces trois femmes ont été entendues par les enquêteurs les 27 août, 3 et 9 septembre dans le cadre de cette enquête ouverte le 23 août par le parquet de Paris, selon franceinfo.

Retrouvé mort en prison le 10 août, le financier américain Jeffrey Epstein est accusé de viols sur mineures aux Etats-Uns entre 2002 et 2005 et aurait pu également sévir en France.

Fin juillet, le parquet de Paris avait été saisi par l'association Innocence en danger qui a indiqué jeudi 22 août, avoir reçu dix témoignages émanant principalement de victimes d'actes "commis sur le sol français" en lien avec Jeffrey Epstein.

Ce mercredi, sous la direction du parquet de Paris, l'Office central pour la répression des violences aux personnes a diffusé sur Twitter et Facebook, un appel invitant toute victime ou témoin à contacter le service d'enquête pour être entendu.

"Des policiers spécialisés sont mobilisés. Si vous avez été victime ou témoin, contactez le 06 83 67 43 57", indique la Police nationale.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct