“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Affaire de favoritisme: le CHPG se défend

Mis à jour le 03/10/2014 à 13:44 Publié le 08/08/2014 à 07:01
Un recours au tribunal suprême vient d'être déposé pour « favoritisme ». Ce que conteste la direction du CHPG.

Un recours au tribunal suprême vient d'être déposé pour « favoritisme ». Ce que conteste la direction du CHPG. Eric Dulière

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Affaire de favoritisme: le CHPG se défend

Chef adjoint du service de pédiatrie du CHPG, Jocelyne Laurent conteste la récente nomination du docteur Michèle Berlioz-Baudoin au poste de chef de service.

Chef adjoint du service de pédiatrie du CHPG,Jocelyne Laurent conteste la récente nomination du docteur Michèle Berlioz-Baudoin au poste de chef de service.

Cette candidate déchue a déposé un recours au tribunal suprême pour demander l'annulation du rejet de sa candidature et, par là même, la nomination de sa concurrente.

La direction de l'hôpital a souhaité réagir, notamment sur les arguments avancés par l'avocat de Jocelyne Laurent, qui parle de « favoritisme », notamment concernant « les titres et le cursus » de sa cliente qui, selon lui, serait « la candidate la plus diplômée ».

>>LIRE AUSSI.

Dans un communiqué, le président du conseil d'administration, le président et le vice-président de la commission médicale d'établissement, le directeur du CHPG ainsi que l'ancien chef de service de pédiatrie précisent que « la présentation du cursus du docteur Berlioz-Baudoin (...) est incomplète, car son professionnalisme, l'étendue de ses compétences, ainsi que sa solide expérience sont objectivement établis. En sus de son diplôme de pédiatre, le docteur Berlioz-Baudoin est également titulaire d'un diplôme interuniversitaire en allergologie pédiatrique, d'un diplôme d'urgence pédiatrique, d'une capacité en allergologie et d'un certificat en éducation thérapeutique du patient. »

Ancien chef de clinique, le docteur Berlioz-Baudoin « a été responsable du Centre de référence et de compétence pour la mucoviscidose, pathologie sur laquelle elle continue à participer à la recherche médicale. Elle a également été responsable du Centre de référence pour la mort inattendue du nourrisson. »

« Il convient de préciser également que le docteur Berlioz-Baudoin a été nommée responsable d'une unité médicale de pédiatrie au CHU de Nice en 2008. Cette fonction occupée en centre hospitalier universitaire peut être largement comparée à celle de chef de service en poste, il y a une dizaine d'années, dans un centre hospitalier de province. En effet, les organigrammes médicaux d'un centre hospitalier et celui d'un centre hospitalier universitaire sont différents, car les effectifs médicaux sont bien plus conséquents en centre hospitalier universitaire du fait de l'existence de nombreuses sous-spécialités cohabitant dans une même discipline placée sous la responsabilité d'un seul individu. Par conséquent, il arrive que même des professeurs des universités n'aient pas été nommés chef de service. D'ailleurs, depuis la dernière réforme hospitalière française instaurant le regroupement de plusieurs services (désormais appelés unités ou unités fonctionnelles) en pôles, la fonction (et la dénomination) de chef de service est désormais remplacée par celle de chef d'unité. »

Sur son expérience, la direction tient aussi à rappeler qu'elle « est également très diversifiée. Elle a exercé pendant 10 ans aux3 urgences pédiatriques, où elle a continué à prendre des gardes pendant toute sa carrière au CHU de Nice. Elle a également pratiqué la pédiatrie générale pendant 6 ans en complément de son activité en allergologie et en pneumologie pédiatriques. Elle dispose enfin d'une expérience en néonatalogie, car elle a continué à participer aux astreintes du Samu pédiatrique et néonatal du CHU de Nice, jusqu'à sa prise de fonction au CHPG. »

Et de conclure : « Par conséquent, le jury de concours, ainsi que la Commission médicale d'établissement et le conseil d'administration, se sont prononcés favorablement à la candidature du DrBerlioz-Baudoin. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.