“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

A Monaco, une bien vilaine manière de faire son shopping pour une Italienne

Mis à jour le 17/03/2015 à 08:44 Publié le 17/03/2015 à 08:41
Palais de Justice de Monaco 3
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Monaco, une bien vilaine manière de faire son shopping pour une Italienne

Une Italienne de soixante-cinq ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Monaco après avoir subtilisé un sac de vêtements neufs dans une voiture. Elle écope de 500 euros d'amende pour vol.

Une Italienne de soixante-cinq ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Monaco après avoir subtilisé un sac de vêtements neufs dans une voiture. Elle écope de 500 euros d'amende pour vol.

C'est une pratique habituelle réservée à la petite délinquance. Dès qu'une personne oublie objets ou affaires, des gens indélicats se les approprient sans vergogne. Manque de chance, Ada n'a pas eu droit à « l'anonymat » quand elle a dérobé un sac de vêtements neufs dans une voiture. Convoquée devant le tribunal correctionnel et représentée par son avocat, cette Italienne de soixante-cinq ans a écopé d'une peine d'amende de 500 euros pour vol.

Quand la victime vient stationner dans le parking Gastaud, un peu pressée, elle oublie sur le siège les paquets de son shopping. Elle s'en rend vite compte et fait demi-tour. Plus rien ! Car entre-temps le sac avait été subtilisé. Evidemment, les enquêteurs, saisis, épluchent la vidéo-surveillance. Ils remarquent qu'un véhicule immatriculé en Italie s'arrête un instant près de la décapotable et repart. Une recherche de son propriétaire, grâce à l'immatriculation relevée sur la plaque minéralogique, est lancée. Bonne pioche !

A la lecture du procès-verbal d'audition, le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle relate que la prévenue« a reconnu le vol et elle avait l'intention de rapporter ce sac à la police. Mais elle a changé d'avis et elle l'a laissé à une amie de Menton... Si cette femme n'a jamais été condamnée à Monaco ni en France, en revanche son casier italien fait l'objet de deux mentions. »

Dans son réquisitoire, le procureur Cyrielle Colle mettra en exergue « l'entraide des polices pour coincer la voleuse. De plus, cette personne s'était engagée à restituer les vêtements, mais elle en avait été empêchée pendant un temps à cause d'ennuis de santé... 500 euros d'amende en guise d'avertissement. »

Me Arnaud Cheynut trouvera l'admonition « sévère, car ce vol ne montre pas la volonté de s'enrichir ! Ma cliente restituera toutes les affaires. Il serait bon de s'en tenir à une simple action pédagogique. Je demande la bienveillance de votre juridiction. »Le tribunal préférera suivre les réquisitions du ministère public.

J.-M. F.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.