À Monaco, il percute des deux-roues stationnés et perd son permis de conduire

L’excès de boissons a dépassé la forme enivrante pour un jeune Mentonnais convoqué devant le tribunal correctionnel de Monaco.

Article réservé aux abonnés
Jean-Marie Fiorucci Publié le 06/01/2023 à 22:00, mis à jour le 06/01/2023 à 21:29
Alcoolisé, le jeune homme aurait souhaité recharger son véhicule électrique au début de la rue Grimaldi... et renversé des scooters. Photo d'illustration Dylan Meiffret

Le 11 mars 2022, arrivé à hauteur de l’immeuble Le Panorama et incapable de maîtriser sa Twizy, il a fait chuter plusieurs deux-roues stationnés au début de la rue Grimaldi.

Sans se soucier des possibles dégâts occasionnés, le conducteur a poursuivi son chemin. Mais les policiers veillent… Et c’est un personnage catastrophé qui s’est approché de la barre.

"Vous aviez la fête au McCarthy’s puis au Sass Café, note le président Jérôme Fougeras Lavergnolle. Vous deviez avoir bu énormément pour ne pas sortir de votre véhicule et afficher une alcoolémie de 0,95 mg/l bien plus tard…"

Quatre gins et des shots, reconnaît le prévenu.

"Comment pouviez-vous conduire après avoir bu autant d’alcool, relève le substitut Emmanuelle Carniello. C’était une grave erreur! Vous prévoirez une peine substantielle avec sursis et une suspension du permis de conduire."

1.000 euros d’amende

Avec sa voix de stentor, Me Richard Mullot va mettre les mots les mieux adaptés pour défendre son client qu’il a décrit comme abattu, affligé par l’infraction commise.

"Prenez en compte des faits particuliers. Ce jeune homme cherchait à recharger son véhicule électrique quand il a provoqué la chute des scooters. Fuir? Pas le moins du monde! Son intention était de retourner chez lui afin de mettre un mot sur les parebrises. La sanction? J’ai du mal à souscrire à une peine de prison, soit-elle avec sursis. Une peine d’amende apparaît plus adaptée."

C’est l’orientation prise par le tribunal à l’issue d’un temps suffisant pour en délibérer. 1.000 euros d’amende et une suspension du permis de conduire pendant quatre mois.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.