Rubriques




Se connecter à

A Cannes, l’agresseur d’un agent de propreté condamné à 18 mois de prison

Un agent de propreté a été agressé à Cannes par un individu alcoolisé et récidiviste. Ce dernier a été condamné à une peine de 18 mois de prison.

J. S. Publié le 11/10/2021 à 18:00, mis à jour le 11/10/2021 à 18:14
Illustration. Photo A. D.

Vers 8h30, le 7 octobre dernier, la police municipale est alertée par une alarme agression déclenchée par un agent de propreté urbaine de la ville de Cannes, en service rue Meynadier. Son collègue vient de se faire agresser par un individu passablement énervé et fortement alcoolisé. L’agent venait de lâcher son tuyau d’arrosage pour s’approcher d’un couple, attablé à un bar.

Interpellé par l’attitude d’un homme qui faisait face à une jeune femme le visage ensanglanté, il se dirige vers eux pour évaluer la situation. Avant même de prononcer un mot, l’autre se lève et le frappe d’un violent coup de poing (quelques heures d’ITT) à la tempe en proférant des injures racistes et des menaces.

 

Puis il s’enfuit pour finalement être rattrapé, dissimulé sous un lit dans les parties communes d’un hôtel voisin.

Avec un taux d’1.03 Mg d’alcool par litre d’air expiré, Sofiane Chaet, un Parisien de 38 ans, n’en est pas à son premier délit. Avec 12 mentions à son casier judiciaire, sorti de détention en juillet dernier, sous sursis probatoire, il se retrouve en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Grasse. Lorsque la présidente lui fait remarquer sa " consommation excessive d’alcool, liée à une propension à la violence", il présente ses excuses: "Je ne peux en vouloir qu’a moi-même, j’ai dérapé".

Mais le magistrat insiste: "En fait vous dérapez depuis 2009", faisant allusion à son passé carcéral. La partie civile évoque l’absence de la victime, terrorisée, "qui fait un métier aux tâches difficiles dès 4 heures du matin et ne se sent plus en sécurité". À la défense Me Albin Fabre reconnaît peut-être "un problème psychiatrique quand on voit son passé chaotique". Le prévenu sera condamné à une peine de 18 mois de prison (dont 6 mois de révocation partielle de son sursis probatoire) avec mandat de dépôt. Il devra indemniser la victime, ainsi que la ville de Cannes.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.