“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

500 euros d'amende pour le vol d'un tube de crème solaire

Mis à jour le 11/01/2016 à 05:11 Publié le 12/01/2016 à 21:59
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

500 euros d'amende pour le vol d'un tube de crème solaire

Rien ne sert de voler !

Rien ne sert de voler ! Il faut mieux acheter avant ! Cet axiome a pris la forme d'une sentence au cours de la dernière audience du tribunal correctionnel pour l'auteur du vol d'un tube de crème solaire. Le 22 juin dernier, un Monégasque, certainement en mal de monnaie, a préféré s'approprier frauduleusement cette lotion pour protéger sa peau des ultraviolets plutôt que de régler son faible prix par carte bancaire ou chèque.

Le prévenu, honteux d'avoir été filmé par les caméras de la pharmacie de Fontvieille à l'heure de son forfait, n'était pas présent à la barre. Toutefois, d'après le président Jérôme Fougeras Lavergnolle, ce jeune homme de vingt-cinq ans « s'est engagé à rembourser le montant de l'onguent. Mais il a tout de même deux mentions sur son casier judiciaire... »

Si le préjudice est faible, une vingtaine d'euros, le procureur Alexia Brianti a trouvé « inacceptable que cet individu s'empare du produit sans réfléchir aux conséquences de son acte... » Et de réclamer une amende de 600 euros pour sa condamnation.

Le tribunal, par défaut, a réduit légèrement la peine à 500 euros. Un rapide calcul mettra toutefois la crème solaire hors de prix. Soit plus de vingt-cinq fois son prix d'achat... Tel est pris qui croyait prendre (sans payer) !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.