“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

3000 e d'amende au chef de chantier irrespectueux

Mis à jour le 09/04/2016 à 05:05 Publié le 09/04/2016 à 05:05
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

3000 e d'amende au chef de chantier irrespectueux

Le comportement du chef de chantier a de quoi surprendre.

Le comportement du chef de chantier a de quoi surprendre. Georges était des plus irrespectueux avec les ouvriers sous ses ordres. Outre des mesures vexatoires, il leur tirait les oreilles, donnait des coups de pieds et de casques, jusqu'à les injurier ! Au jour de sa comparution devant le tribunal correctionnel, ce sexagénaire, né au Caire, trouvait ses méthodes très naturelles et mêmes traditionnelles dans la profession. Selon lui, il n'y avait aucune raison de dramatiser. Encore moins de se trouver à la barre.

Cette « coutume » a toutefois choqué le président Jérôme Fougeras Lavergnolle : « En quelque sorte, traiter ses employés par des injures et des coups est une démarche amicale dont vous êtes sûrement le seul à pratiquer. Drôle d'intuition... »

L'avocat de la partie civile, Me Christophe Sosso, observe une ligne de conduite identique. « Cette attitude est inadmissible. Comment peut-on se comporter de la sorte sur un lieu de travail ?... C'est indigne d'un contremaître. Nous demandons 5000€ de dommages et intérêts. »

Quant à la représentante du Parquet, Cyrielle Colle, elle résume : « Ces infractions méritent certainement sanctions. Car la dénonciation de la victime est confirmée par des collèges et le prévenu a reconnu parfaitement ce qui lui est reproché. Toutefois, comme les faits se sont déroulés en 2014, cela peut tomber sous la loi d'amnistie selon la peine que vous prononcerez. Pensez cependant que cette comparution devait avoir le mérite de faire observer à l'avenir un meilleur comportement au prévenu. » Le procureur préconise une amende.

À l'issue du délibéré, le tribunal ira plus loin que les réquisitions du ministère public avec 3000€ d'amende, 200€ de contravention et le versement de 1000€ à la partie civile. Le résident beausoleillois, surpris d'avoir été sanctionné parce qu'il a observé une « coutume de chantier », est reparti fort marri.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.