“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

2 000 € d’amende pour une tempête dans un verre d’eau

Mis à jour le 11/02/2019 à 10:09 Publié le 11/02/2019 à 10:08

2 000 € d’amende pour une tempête dans un verre d’eau

On se serait cru en pleine guerre froide !

On se serait cru en pleine guerre froide ! À l’audience du tribunal correctionnel, une victime est venue conter les coups reçus au visage à la suite d’éclaboussures d’eau le 9 juillet 2018, à la Villa Paloma.

L’affrontement concerne une concurrence rivale entre un collectionneur d’art, le prévenu, et un spécialiste du monde de l’art, le plaignant. Ce drôle de tableau, sur fond de lutte d’influence, met en scène l’agresseur né à Moscou et résidant à Londres. Il est présenté par le demandeur comme un tueur, un trafiquant de devises, un prisonnier de droit commun condamné à huit ans...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct