“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Rentrée réussie pour le judoka niçois Pietri à Monaco

Mis à jour le 12/12/2016 à 05:10 Publié le 12/12/2016 à 05:10

Rentrée réussie pour le judoka niçois Pietri à Monaco

Le Niçois a lancé la nouvelle olympiade, hier au stade Louis-II. Dans une compétition par équipes, il a pris la 3e place avec l'Olympic Judo Nice et ses marques en moins de 90 kg

La grande Histoire se nourrit, parfois, de la petite. En août 2020, Loïc Pietri, peut-être auréolé d'un titre olympique à Tokyo, se souviendra alors du 11 décembre 2016. Date à laquelle le Niçois a fait ses débuts chez les moins de 90 kg, sa nouvelle catégorie après son fructueux passage en 81 (six médailles glanées en grand championnat).

Quatre mois après son échec aux Jeux de Rio, tombé d'entrée face au Canadien Valois Forte, l'Azuréen a retrouvé hier les tatamis lors du Tournoi international de Monaco. En Principauté, le champion du monde 2013 a posé les bases de son avenir, au travers d'une compétition par équipes sous la bannière de l'Olympic Judo Nice. Avec ses potes, il a pris la 3e place derrière ses partenaires d'entraînement de l'INSEP (2e) et le champion de France en titre de 1re Division, Sainte-Geneviève-des-Bois (vainqueur).

Un résultat positif venu confirmer les bonnes sensations actuelles de l'ex-pensionnaire du pole Espoirs du Parc-Impérial. Samedi, l'Azuréen avait déjà les crocs.

« Je viens pour la baston et sans pression. Je n'ai pas d'objectif majeur mais je veux ressentir mes progrès réalisés à l'entraînement en compétition, après avoir pris en force, en puissance et avoir retrouvé de la vitesse. J'espère qu'obtenir les bons réglages ne me prendra pas trop de temps. Si ça dure deux mois, moi, ça me va (rire). Je ne pensais pas reprendre aussi tôt mais je me sens poussé des ailes en ce moment. En changeant de catégorie, avec moins d'attention sur le régime, j'ai repris du plaisir à faire du judo. Je m'éclate et je mets des pions à l'entraînement. »

Des ippons que le judoka de 26 ans a distillés à deux reprises hier. Après une entame sans coup d'éclat contre la sélection italienne, Pietri est monté en puissance au fil de la journée pour abréger ses combats contre Poissy et la jeunesse de l'INSEP.

« C'est positif même si je n'ai pas eu droit à des combats internationaux de haut niveau et que j'ai affronté de jeunes Français, analysait-il. Il y avait une bonne ambiance dans l'équipe et j'ai pu bosser mon morote seoi nage. J'ai confirmé mes bonnes sensations même si j'ai démarré la journée tranquillement. »

A travers cette journée sur le Rocher, Loïc a aussi profité du week-end pour travailler avec son club.

« A l'OJN, il y a une belle équipe cette année pour les championnats de France par équipes de 1re Division. Je pense qu'on peut aller chercher une médaille avec un groupe jeune et motivé. Je pense notamment à Luca Otmane et Sacha Flament. Je suis donc aussi à Monaco pour préparer ces France. »

Outre l'objectif Nice, pour rayonner individuellement dans cette Olympiade, le Niçois devra se frotter à de grands noms, à commencer par sa bête noire en 81 kg, Tchrikishvili. Le Géorgien a, lui aussi, décidé d'aller batailler en 90 kg cet été. Pietri devra aussi dompter le champion olympique japonais Baker pour se forger un solide palmarès.

« Je ne pars pas favori dans cette catégorie mais je ne fais pas que penser à Tchrikishvili. On n'est pas à la boxe où l'on sait qui l'on va rencontrer à l'avance. Là, je peux combattre deux ou trois fois un adversaire en quelques mois et ne plus l'affronter pendant deux ans et demi », avance le pensionnaire de l'INSEP. Côté Français, la concurrence se nomme Axel Clerget et Alexandre Iddir. Avec eux, la lutte se voudra tout aussi féroce. Un seul Tricolore s'envolera pour Tokyo.


La suite du direct