“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Plus d'une centaine de judokas réunis pour la clôture de la saison

Mis à jour le 08/08/2018 à 05:01 Publié le 08/08/2018 à 05:00
Au cours de la saison ce sont 90 sorties et  stages qui ont été effectués à tous les niveaux et âges de participation.	(DR)

Plus d'une centaine de judokas réunis pour la clôture de la saison

judo

La grande Fête annuelle du Judo Club de Monaco s'est déroulée à l'Espace Saint Antoine.

Cet événement est venu en clôture d'une année sportive très chargée, qui a vu des judokas monégasques s'illustrer sur les tatamis étrangers, avec notamment le titre de championne de France Cadettes de Florine Soula, ou encore celui de Championne de France Senior 2e Division de Sara Allag. Chez les garçons, on note la victoire de Johan Blanc au tournoi international de Barcelone.

Rappelons que les internationaux monégasques Cédric Bessi, Nicolas Grinda et Yann Siccardi, participent à travers le monde aux plus grands tournois de la planète Judo et figurent parmi les meilleurs judokas du classement mondial.

Au cours de la saison ce sont 90 sorties et stages qui ont été effectués à tous les niveaux et âges de participation.Toutefois lors de la clôture de la saison, les plus jeunes étaient à l'honneur. Après un échauffement collectif et un tournoi inter membres pour les catégories de 5 à 14 ans, les jeunes judokas se sont vus remettre leur nouvelle ceinture, obtenue lors des passages de grade. Une belle après midi, en clôture d'une saison riche en émotion et en résultats.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.