“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La belle performance des Monégasques

Mis à jour le 26/12/2018 à 10:52 Publié le 13/12/2018 à 10:52
Les Monégasques ont tenu la dragée haute à d'illustres combattants.

Les Monégasques ont tenu la dragée haute à d'illustres combattants. Philippe Lombard

La belle performance des Monégasques

En atteignant les quarts de finale du 25e tournoi international de judo disputé au stade Louis-II, dimanche dernier, la délégation monégasque a réalisé un joli parcours

Une belle performance de nos athlètes serait un beau cadeau pour notre 25e édition. » Les vœux d'Eric Bessi ont été exaucés !

Pour son édition du quart de siècle, le Tournoi international de judo de Monaco a offert une belle surprise au président de la Fédération monégasque de judo. La formation de la Principauté, composée à 100 % d'éléments du Judo Club de Monaco - et comptant quatre Monégasques -, a atteint les quarts de finale !

Yann Siccardi (-60 kg), Louis Lallau (-66 kg), Cédric Bessi et Benjamin Scariot (-73 kg), Tizie Gnamien (-81 kg), Nicolas Grinda (-90 kg), Franck Vatan (-100 kg) et Marvin Gadeau (+100 kg) ont ainsi signé la meilleure performance monégasque depuis le passage du tournoi en format « par équipe ».

« L'équipe a tenu tête aux Japonais »

Finalement battue par l'INSEP, Monaco a offert une superbe opposition face au futur finaliste (3-4), puis s'est inclinée dans le tableau de repêchage contre l'Olympique Judo Nice, également sur le même score.

En phase de groupes, l'équipe avait facilement vaincu les Italiens de Gênes (6-1), avant de perdre avec les honneurs contre les Nippons (2-5). « Je suis très fier de la tenue au combat de l'équipe de Monaco, battue par plus fort qu'elle. Elle a tenu tête aux Japonais, en combattant de manière extraordinaire », lâchait Eric Bessi, véritablement satisfait.

En plus du Japon, des délégations roumaine, russe ou encore portugaise avaient fait le déplacement au stade Louis-II.

La Russie n'a jamais douté

L'équipe nationale de Russie, déjà vainqueur du tournoi à trois reprises, s'est littéralement baladée jusqu'en finale (battant notamment les Portugais 7-0 en quarts de finale), où elle a affronté l'INSEP, comme en 2017.

Et si les Français ont remporté la première rencontre, ils ont ensuite subi la vengeance des Russes (6-1), dont celle de Soslan Bostanov qui, à chacun de ses combats lors du tournoi, n'est jamais resté plus de 30 secondes sur le tatami (pour 100 % de succès).

À la Russie, donc, le Trophée Gérard Bertrand ! « Le bilan est très positif, revendiquait le président de la Fédération monégasque de judo. Il y a eu du beau judo et des combats très disputés. Pas mal d'athlètes sont arrivés jusqu'au golden score. Le combat le plus long a duré 20 minutes, c'est très usant mentalement et physique ! »


La suite du direct