“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'heure de la reprise a sonné

Mis à jour le 29/09/2016 à 05:04 Publié le 29/09/2016 à 05:04
Le judo, un sport complet pour les enfants comme pour les adultes, peut maintenant être pratiqué à Monaco dès l'âge de 4 ans.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'heure de la reprise a sonné

Le Judo club de Monaco a rouvert ses portes au début du mois de septembre avec une nouveauté pour cette nouvelle saison, l'accueil des enfants dès l'âge de 4 ans (nés en 2012).

Le Judo club de Monaco a rouvert ses portes au début du mois de septembre avec une nouveauté pour cette nouvelle saison, l'accueil des enfants dès l'âge de 4 ans (nés en 2012). Déjà douze petites têtes blondes de cet âge ont pris le chemin du club. Grâce à une pédagogie adaptée, les enfants pourront ainsi réaliser tous les interdits posés par les contraintes de la vie moderne, comme marcher pieds nus, se tirer par les vêtements, se rouler par terre, faire tomber le partenaire et se bagarrer dans le respect des règles de cette discipline. Sacré programme !

Un encadrement exceptionnel

Le judo améliore le geste de l'enfant, l'aide à se synchroniser, canalise son énergie et développe le courage et la volonté. Plus spécifiquement pour les adolescents, le judo fixe les rapports de respect, de correction, d'amitié et d'entraide pour les préparer à leur vie d'adulte.

Tous les cours sont dispensés par des enseignants diplômés d'État en judo, mais aussi en ju-jitsu pour les plus de 15 ans, sous la direction de Marcel Pietri, directeur technique national, ceinture noire 6e Dan et ancien international français, vice-champion d'Europe et vainqueur de grands tournois comme celui de Paris, ainsi que de François Bick, 5e Dan, et deux anciens athlètes de haut niveau associés à Thierry Matthieu, 4e Dan pour le ju-jitsu. Le judo monégasque peut ainsi envisager l'avenir avec sérénité, la Principauté comptant en outre trois judokas de nationalité monégasque évoluant au plus haut niveau international.

Le club ne pourrait fonctionner sans le travail permanent d'une équipe de dirigeants soudés et impliqués qui ont poursuivi efficacement le dynamisme initié par le regretté Gérard Bertrand.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.