“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Championnat du monde : un licencié du Judo club relève le défi

Mis à jour le 10/10/2016 à 05:08 Publié le 10/10/2016 à 05:08
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Championnat du monde : un licencié du Judo club relève le défi

Judo VETERANS

Avec son regard clair, son sourire un peu timide, sa carrure taillée pour le judo (81 kg pour 1,78 m), Bastien Mayet, 38 ans et licencié au judo club de Monaco, présente la belle image d'un tout jeune vétéran.

Marié et papa de deux adorables petites filles, ce judoka expérimenté s'est lancé le défi de leur rapporter une médaille des championnats du monde vétérans, qui se dérouleront à Miami du 18 au 21 novembre prochain.

Pratiquant le judo depuis l'âge de 8 ans, ceinture noire 2e Dan, Bastien a pris goût sur le tard à la compétition internationale en participant, en juillet dernier, aux championnats d'Europe vétérans, où il a terminé à une honorable 9e place.

Un sérieux programme de mise en forme

Afin d'améliorer encore son classement au niveau mondial, cet éternel jeune homme s'est donné les moyens de progresser encore en intensifiant son entraînement et en améliorant sa préparation.

En plus de ses heures de travail comme responsable informatique d'un des fleurons commerciaux de l'image monégasque à l'export, ce compétiteur s'astreint à un sérieux programme de mise en forme pour l'événement : trois séances hebdomadaires de 2 h 30 d'entraînement judo, 1 h 30 d'entraînement Ju-jitsu brésilien, 4 heures de training avec ses préparateurs physiques et 2 heures de running.

C'est encore loin l'Amérique !

Appel aux âmes charitables

Question logistique, notre challenger ne fait pas les choses à moitié avec un coach préparateur physique, deux coachs préparateurs musculation, un conseiller en préparation psychologique et des entraîneurs de judo de renom, dont Marcel Pietri, directeur technique national et père du champion du monde Loïc Pietri.

On peut se demander si cela sera suffisant pour que ses enfants admirent la médaille au cou de leur papa.

Peu importe le métal, or, argent ou bronze, les petites filles, c'est bien connu, aiment tout ce qui brille, et surtout leur papa !

Tous les membres du club de la Principauté s'associent pour souhaiter bonne chance à ce sympathique congénère qui aime à répéter que, par cet engagement au plus haut niveau mondial de sa catégorie, il entend rendre au judo en notoriété ce que celui-ci lui a apporté en sérénité, lui, l'enfant plein d'énergie « partant dans tous les sens » qu'il était.

Comme ce lointain déplacement implique des dépenses dont il doit assumer la quasi-totalité, Bastien en phase avec son temps, cherche ses soutiens financiers par les réseaux sociaux et sur internet.

En quelque sorte, un appel aux amis pour son déplacement à Miami…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.