Nice va accueillir les premières dates physiques du championnat de France de League of Legends 2022

La Ligue Française de League of Legends (LFL) pose ses valises à Nice les 2 et 3 février pour les premières dates physiques de la saison 2022. La capitale azuréenne devient la première ville à accueillir deux soirées consécutives de la plus grande compétition esport francophone.

La rédaction Publié le 23/12/2021 à 11:45, mis à jour le 23/12/2021 à 11:05
Les deux événements se dérouleront à l'Acropolis, à Nice. Photo archives Eric Ottino

Et c'est parti! Le championnat de France de League of Legends redémarre dès le 12 janvier. 

Il verra s'affronter les dix meilleures équipes: Vitality, Karmine Corp, Misfits Premier, BDS, Gamers Origins, LDLC OL, GameWard, Solary ainsi que deux nouvelles issues de la seconde division, la Div 2, Mirage Elyandra et Oplon.

Si la plupart des journées de compétition se déroulent sur Internet, les premiers événements physiques sont déjà prévus à l'Acropolis de Nice les 2 et 3 février. 

"Plus de 2.000 personnes par soir"

"Plus de 2.000 personnes par soir pourront assister à deux journées de championnat proposant chaque soir 5 matchs", indique la LFL dans un communiqué, ce mercredi 22 décembre. 

 

Les places sont déjà disponibles à la vente en ligne, à partir de 15 euros.

Les commentateurs de la chaîne Twitch OTP feront le déplacement pour animer les événements, diffusés en français et en anglais sur la plateforme de streaming vidéo. "Plusieurs centaines de milliers de personnes sont attendues en direct."

Une première à Nice

"Le succès populaire de la LFL nous motive à innover en permanence en matière de diffusion et d'événement", déclare Bertrand Amar, directeur des activités esport chez Webedia, coproducteur de la LFL avec l'éditeur du jeu Riot Games.

"C'est ainsi la première fois en 4 saisons qu’une ville va accueillir deux soirées de compétitions consécutives et nous sommes ravis que ce soit Nice, tant la destination s'y prête car, au-delà de son cadre extrêmement agréable, la ville offre une grande accessibilité et toutes les infrastructures d'accueil pour le public et les joueurs."

"C'est l'occasion d'attirer des fans mais aussi des entreprises, de créer des emplois et d'accueillir des formations en lien avec l'industrie du jeu vidéo et de l'esport", souligne le maire de Nice Christian Estrosi.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.