Rubriques




Se connecter à

Nos bons plans pour une rentrée scolaire à bas coût

L’été est déjà bien entamé et ceux qui n’ont pas encore pensé à la rentrée vont devoir s’y atteler. L’intérêt de ne pas trop traîner c’est de pouvoir bénéficier des meilleures offres. Les soldes sont terminées mais, pas de panique, nous avons déniché quelques bons plans pour vous aider à cocher chaque élément de la liste de fournitures scolaires très sereinement.

Gaëlle Belda Publié le 06/08/2022 à 18:30, mis à jour le 08/08/2022 à 15:43
(Photo archives Sébastien Botella)

Acheter en tout début d’été? Non seulement on se débarrasse de la corvée, mais en plus on allège sa charge mentale. Ce n’est pas fait? Ah. Les soldes? Si on ne s’est pas jeté dans les rayons des supermarchés et gavé son chariot de lots de feutres et de tubes de colle au rabais, c’est trop tard également. En même temps, on n’a pas toujours la fameuse liste dans les temps. Donc, pas de regret. On peut faire autrement. Heureusement, il y a quelques astuces à connaître et qui permettent d’envisager cette dépense le plus sereinement possible.

Du tri des affaires aux produits d’occasion en passant par les groupements d’achat, voire les dons, il y a plein de façons de remplir les cartables à un coût raisonnable. Cette année, en plus de ménager le porte-monnaie, on peut même faire en sorte de penser à la planète et de rendre cette rentrée la plus écolo possible. On ne jette pas à tout-on, on réutilise, on échange… Petit tour d’horizon de ces différentes options 2022-2023.

Prendre le temps de trier et de recycler

Le tri est un réflexe que toutes les familles doivent adopter. Quel que soit leur budget. Parce que ne pas jeter les affaires de l’année directement au rebut, c’est intéressant économiquement mais c’est aussi particulièrement important pour l’environnement. 

On peut tailler les vieux crayons de couleurs, ne remplacer que les quelques feutres vides, placer une recharge dans le stylo-feutre, vider le porte-vues, récupérer les intercalaires, etc.

 

Les cinq ou dix pages griffonnées d’un cahier quasi neuf peuvent être retirées. Le classeur peut être customisé. Quelques jolis autocollants, un coup de peinture et hop le tour est joué. Pas de classeur dans la liste cette année? Le petit frère en aura peut-être besoin… Regardez bien. Et si ce n’est pas le cas, stockez-le pour l’année d’après!

La palette de peinture n’est pas vide mais elle n’est pas pleine non plus, elle a moins fière allure que quand elle sortait tout juste du supermarché. Vous vous interrogez? Mais est-ce que vraiment il est utile de la changer? Prévoyez de, peut-être, devoir la remplacer en cours d’année. Quand elle sera vide. Pas avant. Aucune liste de fournitures n’impose de n’avoir que du matériel flambant neuf!

Ne jetez pas le cartable il peut resservir ou être échangé contre des bons d’achat

(Photo archives Sébastien Botella).

Aucune règle ne dit non plus qu’il faut un nouveau cartable à chaque rentrée. L’inflation aidant, les familles sont toutes en pleine hésitation. Un sac neuf avec le personnage préféré du moment - qui changera dix fois en cours d’année -, c’est quand même mignon. Puis, il l’a mérité, non? Il a bien travaillé cette année… Ben oui.

Mais non. Celui de l’an dernier était sympa et il n’est pas trop abimé. Peut-être faut-il un peu le repriser. Coudre un motif sur le petit trou qui a été fait. S’amuser à le bricoler un peu, ajouter des rubans, des couleurs. Et puis… c’est le sien, non? Pourquoi ne l’aimerait-il plus? Peut-être parce qu’on l’a habitué à changer chaque année. Bonne nouvelle: les habitudes, ça se change!

Et si vraiment la bête est usée. Laminée. Ou réellement plus au goût du minot, il ne faut pas non plus jeter. Chaque année des enseignes de grande distribution s’engagent à reprendre les anciens cartables. Carrefour, Office Dépôt, Auchan, Leclerc, Magasins U ou encore Géant Casino. En échange un bon de réduction, une remise ou d’autres avantages seront remis. Tout dépend de ce que propose l’enseigne.

 

 

Dans les grandes enseignes, le vieux cartable se change en bon d’achat…

Leclerc, par exemple, avec son opération “les écogagnants”, donne 10 euros pour tout cartable ramené. Dans notre secteur, Vallauris, Cannes et Toulon y participent.

L’enseigne offre aussi de ramener les stylos usagés pour les recycler, les transformer en mobilier urbain. En prime, 1 centime sera reversé à l’association La Voix de l’enfant.

Bureau Vallée donne jusqu’à 8 euros - 4 euros en cash ou 8 euros de bon d’achat en magasin - jusqu’au 3 septembre. Ici, les cartables - pas sévèrement troués, cassés, avec des roulettes et des fermetures éclairs opérantes - sont confiés à des associations locales. Et si aucune n’est partenaire, la structure Le Relais se charge des cartables, les trie et les distribue aux associations qui en ont besoin.

Toujours chez Bureau Vallée, la calculatrice peut aussi avoir une seconde vie. Et être troquée contre un bon d’achat jusqu’à 25 euros. Quelques modèles scientifiques seulement sont concernés, la liste est en ligne.

Des fournitures de seconde main… ou offertes

Vous avez l’habitude de chiner en ligne? Le bon coin, Marketplace, Vinted et autres. Eh bien vous pouvez aussi consulter ces plateformes pour trouver du matériel scolaire à un prix défiant toute concurrence. Des lots avec, possiblement, des éléments qui ne sont pas sur la liste… mais qui pourront quand même servir. Pour les livres, getboox.com ou Momox.fr font le job.

 

Les bourses ou achats groupés ne sont pas forcément entrés dans les mœurs de nos départements mais des parents ou des professionnels de l’éducation se fédèrent quand même. 

L’association des parents d’élèves Peep, par exemple, nous a orienté sur un groupe Facebook où l’on vend ou donne du matériel éducatif. Il suffit d’envoyer une demande pour être associé à la démarche et avoir accès aux petites annonces.

Toujours dans cette démarche solidaire et ultra-locale, Geev.com se pose-là. On peut donner et récupérer des objets - comme de la nourriture. On télécharge l’appli, on se localise et on découvre la multitude de propositions dans un périmètre déterminé. Lots de gommes ou de stylo, contenu d’une trousse en vrac, ardoises, cahiers… tout y est. On a vérifié! Smiile s’inscrit dans cette même mouvance. Quand sur donnons.org, on est pleinement dans une démarche de dons.

Papeteries on line

(Photo archives Sébastien Botella).

Les papeteries sont les spécialistes des fournitures scolaires, les produits sont de qualité et les vendeurs d’excellent conseil. On peut y déposer nos listes et les laisser nous préparer le paquet. C’est confortable mais ce n’est généralement pas ce qu’il y a de plus abordable. Pourquoi pas aller y faire un tour quand même? Selon la période, la proposition peut aussi s’avérer séduisante. Sans compter qu’ici, pas d’attente et pas de frais de port!

La vente en ligne est une concurrente de taille, donc. Elle peut s’avérer être la solution pour acheter sans se ruiner. Quitte à jongler entre un site et l’autre. Selon le prix, la promo du moment. Un peu plus fastidieux à gérer mais faut ce qu’il faut.  

Certains sites se sont vraiment spécialisés. Scoleo.fr, rentréediscount.com, ma-rentree-scolaire.fr. Cultura à une offre plus large mais s’implique fortement dans l’organisation de la rentrée scolaire. 

Quelques astuces pour une rentrée économique... et écologique

Vos enfants vont manipuler leurs affaires toute la journée, les mâchouiller, etc. Donc, un petit coup d’oeil aux étiquettes de ce que l’on achète n’est jamais négligeable. Pour leur santé, pour la planète.

-On ne surconsomme pas, donc on fait bien son inventaire avant de se lancer dans de  nouveaux achats.

-Penser au papier écologique, pour les cahiers, les copies, les cahiers de textes, les blocs-notes…

- On peut trouver des fournitures issues du commerce équitable et/ou avec un écolabel qui certifie la qualité des fournitures scolaires, mais aussi leur impact limité sur l'environnement, tout au long de leur cycle de vie.

-Privilégier les matériaux naturels ou recyclés. Le bois, le métal, le cuir mais aussi les plastiques recyclés, le papier, pneu, chutes de bois, de liège…

-Lisez les étiquettes et assurez-vous que ce que vous achetez est sans produit toxique. Sans vernis, solvants, phtalates…

-Optez pour du durable, du rechargeable. Du cartable aux stylos et autres marqueurs.

-Veillez à ce qu’il y ait le moins d’emballages possible. On peut choisir des produits en vrac, des gommes sans emballage ou en carton recyclé, etc. 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.