Maiana, 11 ans, vous guide dans l'exposition "Mission polaire" à Monaco

Le musée océanographique de Monaco accueille une exposition dédiée à l’Arctique (pôle Nord) et à l’Antarctique (pôle Sud). Il y a quelques jours, pour Kids-Matin, notre kids-reporter, a pu en faire la visite, guidée par l’animatrice Laurie. Elle vous partage ce qu’elle a préféré. Cerise sur le gâteau, elle vous présente trois secrets sur les pôles dans une vidéo.

Sophie Rambure et Aurélie Selvi Publié le 07/09/2022 à 16:00, mis à jour le 07/09/2022 à 16:50
video
Réalisation: Aurélie Selvi

1. Les peuples du pôle Nord

Les Inuits étaient malins. Ils utilisaient la peau des animaux: les pattes faisaient les moufles et les chaussures. Le corps, c’était le manteau et la tête, la capuche. Ils ne tuaient que les animaux dont ils avaient besoin pour vivre. Aujourd’hui, les Inuits ne chassent plus les ours et les phoques.

Maiana a visité l'exposition Mission polaire au musée océanographique de Monaco.. Photo Aurélie Selvi.

2. Les animaux

Les notothénioïdes, qui vivent en Antarctique, sont intéressants. Ces poissons peuvent vivre dans une eau à moins de 0° car ils produisent des protéines antigel. C’est un super-pouvoir.

Maiana a visité l'exposition Mission polaire au musée océanographique de Monaco. Photo Aurélie Selvi.

3. Les recherches scientifiques

À cause de nous, il y a de moins en moins d’animaux. Il faudrait que les choses changent. On a fait des mauvaises choses mais on peut réparer.

Maiana, 11 ans, a visité l'exposition "Mission polaire" au musée océanographique de Monaco. Photo Aurélie Selvi.

4. Les exploratrices et explorateurs

Celui que je retiens, c’est Matthew Henson. C’est lui qui est arrivé le premier au pôle Nord mais ce n’est pas son nom qu’on a retenu: c’est injuste! En 1909, ce descendant d’esclaves noirs américains est en effet l’éclaireur de l’expédition de Robert Peary. Pendant longtemps, on ne retiendra que le nom du chef de cette mission.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.