“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDÉO. Une Varoise transformée en Américaine dans un message de soutien à Donald Trump

Mis à jour le 04/07/2019 à 18:41 Publié le 04/07/2019 à 17:26
La mannequin est présentée comme Tracey, venant de la Floride aux Etats-Unis.

La mannequin est présentée comme Tracey, venant de la Floride aux Etats-Unis. Capture d'écran YouTube/@Donald J Trump

VIDÉO. Une Varoise transformée en Américaine dans un message de soutien à Donald Trump

Donald Trump, président des Etats-Unis d'Amérique, a publié sur ses réseaux sociaux plusieurs vidéos promotionnelles dans le cadre de sa campagne "Make America Great Again". Problème? Les personnes vantant ses mérites sont des acteurs.

Que montre la vidéo?

Plusieurs plans rapides se succèdent au début de la vidéo publiée le 31 mai sur YouTube, montrant des paysages de littoral qu'on suppose aux Etats-Unis.

Une jeune femme marche sur une plage au coucher du soleil. Une inscription indique qu'il s'agit de Tracey, originaire de la Floride. Le plan est au ralenti. Une voix hors-champ déclame, en anglais: "Le président Trump fait un excellent travail. Je ne peux pas penser à un meilleur président pour les Etats-Unis d'Amérique."

Un écran apparaît, invitant le spectateur à exprimer son accord (ou pas) en répondant à un sondage officiel. 

pourquoi c'est problématique?

Tracey n'est pas qui elle prétend être: c'est-à-dire une militante pro-Trump. Il s'agirait en réalité d'Eva H., une mannequin varoise. La vidéo où elle marche sur la plage est disponible sur iStock depuis novembre 2015 moyennant une certaine somme, dérisoire pour une campagne. Le titre: "Beauté de l'été à la plage". 

La personne qui l'a publiée est un photographe, Yohann Ropers, créateur et gérant de Tuto-Photos, une entreprise basée aux Adrets-de-l'Esterel. En allant sur son compte iStock, on tombe sur des dizaines de clips mettant en scène la même mannequin dans des situations différentes: dans une usine, déguisée en médecin, en vacances... 

Plusieurs dizaines de vidéos mettant en scène la même mannequin sont disponibles dans la galerie iStock du gérant de Tuto-Photos.com.
Plusieurs dizaines de vidéos mettant en scène la même mannequin sont disponibles dans la galerie iStock du gérant de Tuto-Photos.com. Capture d'écran istockphoto.com

Avant de crier à la "fake news" si chère au président américain, un deuxième visionnage s'impose. Et c'est là qu'on la voit: une petite inscription affichée pendant deux secondes en bas à gauche de l'écran. "Actual Testimonial, Actor Portrayal." Soit, une fois traduit: "Véritable témoignage, interprété par un acteur".

Nous ne sommes pas les seuls à l'avoir découvert. Le premier est un journaliste américain, Judd Legum, qui publie une newsletter politique. Il a analysé la vidéo dans une série de tweets. 

Plusieurs médias, dont l'agence de presse Associated Press (AP), ont récupéré l'information. Et c'est L'Œil du 20 heures de France 2 qui a révélé que la vidéo aurait été tournée à Cannes. Le journaliste a analysé l'arrière-plan et l'a comparé avec Google Street View. Résultat: il s'agirait du port Pierre-Canto et des îles de Lérins. 

Ce spot publicitaire n'est pas isolé. L'équipe de campagne de Donald Trump en a publié d'autres en utilisant le même principe: des vidéos achetées et un message en voix off.

On découvre ainsi AJ du Texas, qui croit sincèrement qu'un pays doit sécuriser ses frontières, quand bien même il est démocrate de longue date. En réalité, il s'agit de la vidéo iStock "Mature man portrait". 

Pareil pour Thomas de Washington, qui est répertorié sur le site de stockage de photos et vidéos comme "Gérant barbu et tatoué d'un coffee shop hipster". Des plans tournés en Turquie et au Brésil, d'après AP. 

L'agence de presse s'interroge: pourquoi un président qui arrive à remplir des stades lors de meeting a-t-il besoin d'acheter des vidéos pour les faire passer comme des militants?

Contactées, les équipes de Donald Trump n'ont fait aucun commentaire, tout comme les hébergeurs des vidéos utilisées. 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct