“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Une promeneuse britannique pense avoir découvert des restes humains, il s'agissait en fait d'une pomme de terre

Mis à jour le 09/01/2021 à 07:35 Publié le 09/01/2021 à 07:32
Illustration.

Illustration. Photo Dylan Meiffret

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Une promeneuse britannique pense avoir découvert des restes humains, il s'agissait en fait d'une pomme de terre

Un orteil? Non, une pomme de terre. C'est la conclusion à laquelle a abouti la police britannique après avoir mobilisé de grands moyens, alertée par une promeneuse qui pensait avoir trouvé des restes humains.

Une équipe de spécialistes et des chiens renifleurs avaient été envoyés pour passer au peigne fin un champ boueux près du village de Winlaton (nord-est de l'Angleterre), où une femme promenant son chien avait crû distinguer des restes humains. Elle leur avait même envoyé mardi une photo de ce qu'elle pensait être un pied.

Après avoir inspecté les lieux, "nous avons découvert que l'orteil était en fait une pomme de terre avec un champignon poussant juste à côté", a expliqué la police de Northumbria.

"Nous ne pouvons que saluer la vigilance de cette femme qui nous a prévenus", a ajouté un porte-parole, invitant quiconque tombant sur de possibles restes humaines à faire de même. "S'ils s'avèrent être un légume, nos chiens policiers vous remercieront pour cette gâterie!"


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.