Rubriques




Se connecter à

Une femme sud-africaine donne naissance à dix bébés, un possible nouveau record du monde

C'est actuellement une Américaine, Nadya Suleman, dont les octuplés sont nés en 2009, qui détient le record officiel de la grossesse multiple arrivée à terme.

La rédaction Publié le 09/06/2021 à 16:53, mis à jour le 09/06/2021 à 17:09
Gosiame Thamara Sithole et son mari. DR

La BBC rapporte qu'une femme sud-africaine de 37 ans, Gosiame Thamara Sithole, déjà mère de jumeaux de 6 ans, a mis au monde dix bébés lundi soir, 7 garçons et 3 filles. "Je suis heureux et ému", a réagi le mari au micro de Pretoria News. "J'ai été choisi par Dieu, c'est un miracle que je suis à même d'apprécier." 

Les cas de nonuplés et de décuplés en bonne santé sont des raretés médicales. Si les bébés de Gosiame Thamara Sithole survivent au-delà de plusieurs jours, cela constituerait un nouveau record du monde, que le Guinness Book est d'ores et déjà en train d'examiner, un mois après qu'une femme malienne de 25 ans a donné naissance à neufs bébés en bonne santé (au Maroc).

 

Les examens ne montraient que huit petits corps dans le ventre de cette mère sud-africaine, qui a témoigné du fait que sa grossesse était "dure au début",  se demandant en permanence "comment ils arriveraient tous à se faire une place dans [s]on ventre", avant que les docteurs la rassurent quant à sa maternité. Une césarienne a été pratiquée au bout de 7 mois seulement.  

C'est actuellement une Américaine, Nadya Suleman, dont les octuplés sont nés en 2009, qui détient le record officiel de la plus importante grossesse multiple. Les grossesses multiples résultent souvent de traitements pour la fertilité, mais le couple assure ne pas y avoir eu recours.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.