Rubriques




Se connecter à

Un saphir de 208 carats atteint plus de 2,6 millions d’euros aux enchères à Monaco

À l’hôtel des ventes de Monte-Carlo, deux collectionneurs se sont disputés aux enchères cette pierre exceptionnelle baptisée "Le Grand Bleu" et adjugée mardi soir pour 2 620 000 euros.

C. V. Publié le 20/07/2022 à 16:28, mis à jour le 20/07/2022 à 16:45
Sertie de diamants, la pierre originaire du Sri Lanka est d’une couleur naturelle. (DR)

On l’appelle "Le Grand Bleu". Le pendentif en diamants enserrant un saphir de taille octogonale pesant 208 carats a fait sensation mardi soir lors d’une session d’enchères à l’hôtel des ventes de Monte-Carlo.

Le bijou a atteint la somme de 2,6 millions d’euros sous le marteau (hors frais) après un affrontement entre des collectionneurs, un Suisse et un Américain. Il faut dire que le bijou a ses atouts, considéré comme une pièce muséale, et provenant d’un écrin princier.

Une sélection de bijoux à succès

Originaire du Sri Lanka, la pierre de couleur naturelle a été la star de cette vacation au cœur d’une sélection de bijoux anciens et modernes réunis pour les dix ans de la maison de ventes. Parmi les belles adjudications de ce rendez-vous: un diamant de taille ancienne de près de 7 carats adjugé 130.000 euros; une broche Art Déco, provenant de la célèbre collection Manoukian avec un saphir du Cachemire de 5,76 carats parmi les plus recherchés adjugé 250.000 euros sur une estimation de 100.000 à 150.000 euros.

 

Parmi les records, un exceptionnel rubis Birman de 5,59 carats est parti 360.000 euros, une broche, estimée entre 25.000 et 30.000 euros s’est disputée jusqu’à 155.000 euros. Elle devrait rejoindre le musée Van Cleef. La spectaculaire bague Sissi de la maison Cartier, estimée à 300.000 euros, a été ravie à 545.000 euros par amateur Américain.

Enfin, une bague provenant de la famille Hudson, anciens propriétaires de la Villa Paloma, estimée 190.000 et 220.000 euros est partie après un long combat d’enchères à 600.000 euros hors frais.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.