“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un astéroïde, que les astronômes ont détecté au dernier moment, a frôlé la Terre

Mis à jour le 29/07/2019 à 15:33 Publié le 29/07/2019 à 15:30
L'astéroïde a donné des sueurs froides aux astronomes.

L'astéroïde a donné des sueurs froides aux astronomes. Photo d'illustration AFP

Un astéroïde, que les astronômes ont détecté au dernier moment, a frôlé la Terre

Cet astéroïde a frôlé la Terre dans la nuit du 24 au 25 juillet 2019 entre 3h15 et 3h30. Il est passé entre les mailles du filet des astronomes. Ils l'avaient découvert le 28 juin 2019 seulement, mais avaient perdu sa trace. Pour la retrouver 24 heures avant...

"2019 OK" est passé à seulement 73 000 kilomètres de la Terre (soit 5 fois moins que la distance Terre-Lune). A l'échelle de notre sytème ce n'est rien, "un cheveu", explique Visactu dans sa récente publication. Pire encore, découvert en juin dernier, les astronomes avaient perdu sa trace depuis.

Ce n'est que le 23 juillet, 24 heures seulement avant qu'il ne frôle notre planète, qu'il a de nouveau été repéré par un télescope brésilien. "Il a surpris tout le monde", admet l'astronome australien Michael Brown. "La façon dont il a surgit de nulle part prouve une nouvelle fois combien les astéroïdes sont dangereux."

capable d'anéantir une métropole

La NASA estime la taille de "2019 OK" entre 57 et 130 m. Pas de quoi détruire notre planète ni même anéantir l'espèce humaine. "Pour mémoire, le météore qui a explosé en vol au-dessus de la Russie en 2013, d'un diamètre estimé d'environ 20 mètres, a généré 30 fois la puissance explosive de la bombe larguée sur Hiroshima", rappelle Visactu. Un tel mastodonte serait capable, non pas de detruire la Terre, mais de rayer de la carte une grande métropole.

Cet astéroïde est en fait un géocroiseur dont l'orbite croisera une fois encore celle de la Terre. Dans la nuit du 23 au 24 juillet dernier, "il est passé suffisamment près pour être étudié avec plus de précisions".

"On sait désormais qu'il ne menace pas la Terre dans les prochains mois, ni même dans les prochaines années, mais il devrait de nouveau faire un passage remarqué dans notre voisinage en 2029".

En 2029, un astéroïde géocroiseur, "Apophis", de 325 mètres de diamètre cette fois, composé de fer et d'une masse de 40 à 50 millions de tonnes, passera encore plus près de Nous, "le vendredi 13 avril 2029 et à une distance de seulement 32 000 kilomètres !", peut-on lire dans Visactu.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct