“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Musée océanographique et le CNRS lancent un avis de recherche pour retrouver... la caméra posée sur la tortue Rana

Mis à jour le 21/06/2018 à 16:46 Publié le 21/06/2018 à 16:46
Retrouvée en hypothermie dans le port de Monaco il y a quatre ans, alors qu’elle était encore bébé, Rana est devenue un symbole.

Retrouvée en hypothermie dans le port de Monaco il y a quatre ans, alors qu’elle était encore bébé, Rana est devenue un symbole. Photo Musée Océanographique

Le Musée océanographique et le CNRS lancent un avis de recherche pour retrouver... la caméra posée sur la tortue Rana

Après avoir reçu des soins pendant quatre ans au Musée océanographique, la tortue caouanne Rana a été remise à l'eau au large de Monaco, ce mardi matin. L'animal se porte bien et nage actuellement du côté des ïles de Lérins, mais sa caméra "embarquée" est à la dérive. Ainsi que ses précieuses informations...

C'est un avis de recherche pour le moins insolite que le Musée océanographique de Monaco et le CNRS viennent de lancer.

Deux jours après remis à l'eau, avec succès, d'une tortue caouanne qui recevait des soins depuis quatre ans au Musée océanographique, les scientifiques s'inquiètent de ne pas avoir retrouvé la caméra embarquée sur l'animal.

LIRE. Rana, la tortue du Musée océanographique de Monaco, a retrouvé la mer

"Rana va bien et nage vite. Nous la suivons grâce à sa balise GPS. Elle a été aperçue hier à Antibes. Elle nage ce jeudi matin au large des îles de Lérins", se félicitent les équipes du Musée océanographique.

des données scientifiques importantes pour les tortues

En revanche, impossible de remettre la main sur la caméra installée sur la carapace de Rana et vouée à enregistrer de nombreuses données scientifiques, dans le cadre d’un programme d’étude en faveur des tortues marines.

Comme prévu, la fameuse caméra s'est détachée de la carapace de la tortue 24 heures après sa remise à l'eau. Mais depuis les équipes en charge du suivi de Rana n'ont pu remettre la main sur le matériel.

Il est possible que cette caméra (voir photo) ait dérivé vers une plage ou un port. 

 Si vous avez trouvé cette caméra, merci d’avance de contacter le numéro de téléphone inscrit sur la caméra ou d'écrire à rana@oceano.org

à partir de 1 €


La suite du direct