“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La plus célèbre discothèque de Monaco va déménager au Casino pendant les Fêtes

Mis à jour le 22/12/2017 à 15:08 Publié le 22/12/2017 à 15:02
Début novembre, le salon de jeux Médecin avait déjà été transformé en salle de boxe. La semaine prochaine, ce sera en boîte de nuit.

Début novembre, le salon de jeux Médecin avait déjà été transformé en salle de boxe. La semaine prochaine, ce sera en boîte de nuit. Photo Michael Alesi

La plus célèbre discothèque de Monaco va déménager au Casino pendant les Fêtes

Du 29 au 31 décembre, de 23h30 à 6 heures, un dancefloor totalement inédit à Monaco. Le Jimmy’z e pose dans le plus mythique établissement de jeux pour trois nuits de fête insolites.

Le Jimmy’z au Casino de Monte-Carlo. N’imaginez pas une seconde que vous allez danser sur les tables de jeux du Casino de Monte-Carlo. La SBM n’est pas allée jusque-là.

Les amateurs de dancefloor, en levant la tête et en regardant autour d’eux, pourront simplement profiter d’un contexte qu’ils ne retrouveront peut-être plus jamais dans leur vie de clubber: danser et faire la fête dans des salles de jeux du plus prestigieux établissement de la Principauté, le Casino de Monte-Carlo. Comme au Jimmy’z, mais au Casino. Avec Benjamin Grey & Ollie Deejay le 29, Benjamin Grey, Ollie Deejay & Tim Davis le 30 , Ollie Deejay , Nico De Andrea & Fred Only le 31.

Transformation

Le souci permanent de surprendre sa clientèle est une nouvelle fois parfaitement réussi. Les 29, 30 et 31 décembre prochains, le Jimmy’z prend ses quartiers au Casino de Monte-Carlo. Dans le langage de la Société des Bains de Mer, on parle de trois "soirées exclusives pop up", comprendre des événements uniques, temporaires et festifs.

La semaine prochaine, trois salons du mythique établissement de jeux – Médecin, Touzet Nord et Sud –, connectés entre eux dès lors que les immenses portes restent ouvertes, seront entièrement vidés pour donner naissance à un immense dancefloor permettant d’accueillir quelque 500 fêtards, l’équivalent du Jimmy’z, prêts à passer le cap de 2017 dans un cadre inédit.

Imaginez: le salon Médecin, avec ses immenses plafonds dorés, est situé au-dessus du Buddha Bar, avec vue imprenable sur la mer…
La transformation ne va pas s’opérer d’un simple coup de baguette magique. Le travail est considérable. D’abord, il va falloir évacuer une quinzaine de tables de jeux de deux des trois salons privés – un salon Touzet est déjà vide. Puis, les techniciens de la SBM vont s’atteler à installer les lumières, les platines pour le DJ, des sièges adaptés, des petites tables… Enfin bref, tout l’attirail d’une boîte de nuit, adaptée au prestige de Monaco. Sans compter l’organisation à penser pour assurer un service rapide et efficace.

Nuits surréalistes

C’est la première fois que le Jimmy’z prend ses valises pour les poser ailleurs en Principauté, le temps de soirées "pop up". Une délocalisation qui épouse parfaitement la politique de la Société des Bains de Mer qui cherche à valoriser le Casino de Monte-Carlo, en faire un lieu vivant, le cœur des animations, des rencontres improbables. Comme celle avec le designer belge Charles Kaisin qui a rhabillé l’Atrium de losanges rouges et blancs. À l’image, aussi, des dîners surréalistes de ce même Charles Kaisin, organisés en 2016 et 2017 dans ce même salon Médecin.

Cette fois-ci, ce sont trois nuits surréalistes que la SBM propose aux clubbers azuréens.

Prenez quand même note des tarifs: 70 € l’entrée avec deux consommations servies au bar, entre 2000 € et 4000 € la table pour dix personnes maximum. Vente sur place à partir de 23h. Il est toutefois conseillé de réserver par courriel à jimmyz@sbm.mc


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct