Rubriques




Se connecter à

Finlande, Bahamas, Japon... Elle fait le tour du monde depuis sa terrasse à Monaco

En 2011, Martine Ackermann a parcouru le globe en famille. Depuis le début du confinement, cette responsable associative de la Principauté de Monaco a déjà fait visiter 40 pays à ses voisins. Un par jour. Habillée chaque soir dans la tenue du pays.

Arnault Cohen Publié le 25/04/2020 à 20:28, mis à jour le 25/04/2020 à 20:28
Depuis le début du confinement, cette responsable associative de la Principauté de Monaco a déjà fait visiter 40 pays à ses voisins. Un par jour. Habillée chaque soir dans la tenue du pays. Photos DR

Martine Ackermann n’est pas du genre à se tourner les pouces pendant le confinement. Aussi long soit-il.

Depuis quarante jours, cette Française de Monaco – elle y vit depuis un quart de siècle – passe le plus clair de ses journées à préparer son intervention du soir sur sa terrasse, idéalement située dans le quartier de l’Annonciade.

"C’est une zone stratégique. Je donne sur la tour Odéon, l’Annonciade, Périgord, Auteuil, Calvignano et les immeubles à côté de chez moi."

Autant dire que sa terrasse est comme une scène ouverte sur un large public de voisins.

 

"Tous au balcon!"

Le 17 mars, le prince Albert II ordonne le confinement de la Principauté, dans le sillage de la décision française.

Dès le premier soir de sa nouvelle vie, Martine Ackermann décide de prendre son micro, branché sur une sono, et de chanter l’hymne monégasque sur sa terrasse.

"C’est en voyant l’ambiance que les Italiens mettaient à leurs balcons que l’idée m’est venue", raconte-t-elle.

Tout commence donc par cet hymne chanté pour soutenir le personnel soignant de la Principauté dans cette dure épreuve qui s’annonce. Mais aussi pour mettre de l’ambiance dans son quartier.

 

Elle crée, dans le même temps, un groupe sur Facebook, "Monaco tous au balcon!", qui comptait, samedi soir, 891 membres.

Dans les heures qui suivent, l’idée première mûrit, prend forme, se renforce. Et dès le lendemain, le canevas d’un dispositif est établi.

Depuis, tous les soirs, Martine Ackermann, à sa manière, offre une parenthèse enchantée à ses voisins, un moment de gaieté et de voyage autour du monde.

Une tenue par soir

Le show débute à 19 heures depuis quarante jours.

Martine Ackermann se retrouve sur sa terrasse pour chanter l’hymne monégasque, puis celui d’un autre pays pour leur exprimer la solidarité de la Principauté, soutenir et applaudir leurs soignants.

 

Et pour donner encore plus de faste et de couleurs à sa prestation, Martine Ackermann porte chaque soir un vêtement ou un accessoire représentant le pays choisi.

Tous les jours, elle passe deux à trois heures pour effectuer des recherches sur le pays choisi et offrir quelques anecdotes, le soir, à ses voisins.

Cette responsable associative en temps normal (1), qui ne manque visiblement pas d’idées et d’énergie, complète son live par des messages adressés notamment aux personnes qui fêtent leur anniversaire.

Deux heures avant de monter sur "scène", elle poste une vidéo de 4 à 7 minutes sur Facebook, dans laquelle elle présente le pays choisi et dévoile le programme du soir.

Pour faire plaisir

Finlande, Bahamas, Pologne, Japon, Hollande, Islande, Australie, Mexique, Autriche, Arménie, Vatican, Maroc ou encore la Suisse sont quelques-uns des 40 pays que Martine Ackermann a déjà fait découvrir à ses voisins. Photo DR.

Tout ceci occupe bien ses journées.

 

Le matin, Martine Ackermann regarde la météo de Monaco et choisit un pays, au gré de ses envies et du temps.

"Aujourd’hui, il fait frais, expliquait-elle vendredi. Je vais donc choisir un pays d’Europe du Nord. Ce sera la Finlande. Comme ça, je pourrai supporter la tenue de mère Noël."

La veille, jeudi, il faisait beau et chaud, son choix s’est donc porté sur les Bahamas, avec un focus sur les pirates et Jack Sparrow, et un foulard à têtes de mort sur la tête pour se mettre dans l’ambiance.

Ce tour du monde virtuel sur sa terrasse, la famille Ackermann l’a réalisé en vrai, en 2011. "Avec mon mari et nos deux enfants, de 8 et 10 ans à l’époque, nous avons fait un tour du monde en 80 jours, inspiré par Jules Vernes", confie-t-elle.

Une épopée qui lui a permis de garnir sa garde-robe d’accessoires et vêtements provenant du monde entier. Très utile, en ce moment, pour se renouveler quotidiennement.

Et elle y met tout son cœur: "Je veux faire plaisir aux gens. C’est important en ce moment. Le bonheur et la joie se partagent à l’infini". Effectivement, ça fait du bien.


1.  Martine Ackermann préside l’Association des parents d’élèves de Monaco, ainsi que Child care Monaco, une association qui finance la construction d’écoles en Inde. Elle organise aussi le Rallye féminin de voitures anciennes.

 

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.