Rubriques




Se connecter à

"Elle disait avoir gagné une certaine somme": une inconnue règle les courses des clients d'un supermarché du Var

Alors qu’ils passaient à la caisse, Magali et Yann ont eu l’étonnante surprise de se faire régler leur note, à l’instar des autres clients présents ce jour-là, par une âme bienveillante.

Carine Bekkache Publié le 12/05/2022 à 08:27, mis à jour le 12/05/2022 à 08:46
Un caddie chargé de nourriture dans un supermarché (image d'illustration). Photo AFP

Il est un peu plus de 11 heures, ce vendredi, lorsque Magali et Yann pénètrent dans le magasin Aldi de  Trans-en-Provence.

"Au départ, nous étions partis pour n’acheter qu’un paquet de gâteaux, glisse la jeune femme. Puis finalement, par commodité, nous avons décidé d’y faire nos courses."

Les Dracénois remplissent alors leur chariot et, après une demi-heure passée entre les rayons, finissent par se diriger vers la sortie pour régler leurs achats.

"Une fois arrivés, j’aperçois une dame tourner autour des caisses. Brune, probablement âgée d’une quarantaine d’années, de taille moyenne et portant de grosses lunettes de soleil, détaille Magali. Sur le moment, je ne suis pas interpellée, poursuit-elle. Mais alors que je dépose tranquillement nos provisions sur le tapis, je surprends une conversation entre cette femme, que j’avais remarquée quelques minutes plus tôt, et la personne qui se trouve devant nous. Interloquée, cette dernière la questionne: "Mais pourquoi avez-vous fait ça ?" Et j’entends la dame lui répondre qu’elle a gagné une certaine somme d’argent et souhaite faire plaisir à des gens autour d’elle. À cet instant, je ne saisis pas vraiment ce qui se passe."

Et, quand vient son tour, le jeune couple ne se doute pas de la surprise qui l’attend.

 

"Au moment de ranger les derniers articles, la dame s’approche de nous et, à notre grande stupéfaction, nous demande si ça ne nous dérange pas qu’elle paye nos courses."

Gênés, Magali et Yann déclinent cette généreuse proposition. "Mais nous n’avons pas eu le temps de moufter, sourit la jeune femme. À peine le temps de sortir notre carte qu’elle avait déjà inséré la sienne dans le lecteur, en nous disant: "Vous vous ferez plaisir d’une autre façon!""

"Les personnes sortaient en pleurs"

Émue par ce geste, Magali n’en revient toujours pas.

"Avec Yann, nous sommes restés bêtes. Il y en avait pour 123 euros de courses! Nous avons remercié chaleureusement la dame, mais nous ne savions pas quoi faire de plus. Nous n’avions jamais vu ça. Nous avons chacun un travail, nous gagnons notre vie et ne sommes pas à plaindre. Nous étions gênés. Derrière nous, il y avait une maman et sa fille, et toutes deux sont ressorties du magasin en pleurant, après ce beau cadeau."

Un moment qui, assurément, restera gravé dans les mémoires.

 

En poste derrière la caisse ce jour-là, Yanis, lui non plus, ne risque pas d’oublier ces instants.

"Ce qu’elle a fait n’est pas rien"

"En trois années de métier, c’est la première fois que je vois une telle situation, confie le jeune homme. Au début, je dois l’avouer, j’ai cru à une caméra cachée. Cette dame m’a demandé si ça ne me dérangeait pas qu’elle se poste près des caisses pour payer les courses des clients, jusqu’à ce que sa carte bleue atteigne son plafond. Elle est restée là un petit moment, à la fois discrète et généreuse." Pour accomplir un geste aussi rare qu’inattendu.

"De nos jours, dans cette société individualiste, c’est même surprenant, reprend Magali. Nous aimerions retrouver cette dame, pour l’inviter au restaurant et la remercier encore, au nom de tous ceux à qui elle a illuminé la journée. Ce qu’elle a fait n’est pas rien. C’est exemplaire, cela mérite d’être souligné."

Et pour la petite anecdote, le couple est allé tenter sa chance au loto en sortant du magasin. "Sait-on jamais, si un jour nous gagnons, nous passerons une journée entière dans un supermarché à régler les tickets. Mais en attendant, vraiment, nous ne le répéterons jamais assez à cette dame, alors si elle nous lit: encore une fois, merci!"

"Il y en avait pour 123 euros de courses. Nous n’avions jamais vu ça." Magali et son compagnon n’oublieront pas ce geste aussi rare que généreux. Ca. B..

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.