“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

D’où venait cette odeur dans les rues de la Condamine et de Fontvieille ?

Mis à jour le 31/07/2018 à 19:01 Publié le 31/07/2018 à 18:20
Une belle pelouse comme ça, ça demande un peu d'engrais !

Une belle pelouse comme ça, ça demande un peu d'engrais ! Photo archives Eric Dulière

D’où venait cette odeur dans les rues de la Condamine et de Fontvieille ?

Une odeur plus que suspecte s'est répandue dans les rues de Fontvieille et de la Condamine ce mardi après-midi. Et on en a trouvé l'origine.

«Mais c’est quoi cette odeur ?» demandait hier après-midi une jeune femme à la mine dégoûtée dans les rues de la Condamine. Idem à Fontvieille, où les passants regardaient sous leurs semelles. 

On n’ira pas jusqu’à dire qu’on a mené l’enquête, mais on s’est renseigné. La piste nous a menés au stade Louis-II, où l’on procède en ce moment à un nouveau plaquage. C’est à dire qu’on change la pelouse. «Nous avons épandu de la matière organique issue de la dégradation de végétaux. C’est comme quand on met du fumier à la campagne !» explique Franck Nicolas, le responsable de la pelouse du stade.

Ce n’est pas la première fois que le stade change de pelouse, mais cette fois, la chaleur a participé à la propagation du fumet dans l'Ouest de la Principauté. 


La suite du direct