Rubriques




Se connecter à

Des brasseurs varois inventent "Mimotep", une bière aromatisée au Mimosa

Le Tailleur de bière, microbrasserie et bar situé à Cotignac, vient de sortir une bière aromatisée au mimosa, baptisée Mimotep. Avec ce produit local et de saison, le Var est mis à l’honneur.

Virginia Drai vdrai@nicematin.fr Publié le 24/03/2021 à 08:00, mis à jour le 24/03/2021 à 07:08
Renaud Hecq, brasseur, présente sa nouvelle création: la Mimotep, une bière... au mimosa! Photo Helène dos Santos

Très agréable, florale, légère (malgré ses 6°C), la Mimotep, nouvelle création de la brasserie le Tailleur de bière à Cotignac a été lancée ce 17 mars. Sa particularité, c’est qu’elle contient un ingrédient atypique… du mimosa!

Renaud Hecq, propriétaire de la microbrasserie dont les produits sont vendus sous la marque La Tuf, n’en est pas à son coup d’essai. Il avait déjà laissé exprimer sa créativité en proposant des bières aromatisées au safran ou à la figue. "Je veux faire découvrir des bières, j’aime développer des nouvelles recettes et saveurs."

Il a profité du contexte de la crise sanitaire - le contraignant à fermer son bar - pour transformer cette difficulté en opportunité. Renaud a ainsi proposé une collaboration à Quentin Evrard, dit Levarois, créateur d’un blog où il partage ses bonnes adresses du département.

L’ambition des deux Varois d’adoption était d’égayer une période morose. Ils souhaitaient créer un événement et du lien autour de ce projet, en élaborant une nouvelle recette de bière originale tout en mettant en valeur une spécialité locale.

"J’ai été séduit par l’idée de créer une bière insolite. L’expérience du brassage et la rencontre avec Renaud m’ont décidé", raconte Quentin. Ce dernier a naturellement pensé au mimosa, arbuste emblématique de la région, dont la fleur est déjà utilisée pour l’élaboration de sirops. Un simple test en infusion les a convaincus. Ils se sont lancés dans l’aventure. La famille Vidal, mimosiste basé à Tanneron depuis quatre générations, leur a fourni gratuitement le mimosa.

 

Une boisson locale et éthique

S’approvisionner dans la région correspond aux valeurs et à l’éthique partagées par le blogueur et le brasseur. Ils favorisent une consommation locale, de saison et en circuit court. Ils ont également à cœur de promouvoir le patrimoine provençal.

Dans son blog, Quentin tient à soutenir des projets qui vont dans ce sens.

Cueillette de la fleur de mimosa pour Quentin Evrard, alias Levarois, blogueur et cocréateur de la bière. Photo DR.

"J’aime mettre en valeur des artisans, des talents, des pépites comme Renaud, et le territoire de manière générale." Les considérations environnementales sont également chères aux deux Varois. Pour le mimosa présent dans la bière, ils voulaient qu’il soit non traité.

Le brasseur a aussi mis en place un système permettant d’éviter une consommation excessive de petites bouteilles en verre et vend notamment des "growlers", ces contenants destinés à recevoir de la bière pression à emporter.

 

La Mimotep a déjà séduit les amateurs de mousse. Le jour de son lancement, 350 bouteilles ont été vendues sur les 2.700 produites par la microbrasserie. Enthousiaste et très investi dans ce projet, Quentin a mobilisé sa communauté pour annoncer sa sortie et le succès est au rendez-vous!

Elle est vendue dans la brasserie le Tailleur de bière (à emporter), sur son site Internet et chez certains cavistes, bouchers ou supermarchés du coin.

Mais grâce à la vente en ligne, des commandes ont déjà été expédiées dans toute la France et même en Belgique et en Scandinavie… Mais c’est bien à Cotignac que le duo espère bientôt la faire découvrir à ses clients sur la terrasse du Tailleur de bière.

Le Tailleur de bière: 1 Cours Gambetta à Cotignac.

Prix de la Mimotep vendue à la brasserie: 4€euros.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.