“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

A Monaco, une fillette de 9 ans peint la ville de Paris "pleine de poubelles et de virus" pour alerter sur l'environnement

Mis à jour le 11/03/2020 à 09:40 Publié le 11/03/2020 à 09:35
Juliette Sembolini, 9 ans, pose tout sourire devant son tableau.

Juliette Sembolini, 9 ans, pose tout sourire devant son tableau. Photo S.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Monaco, une fillette de 9 ans peint la ville de Paris "pleine de poubelles et de virus" pour alerter sur l'environnement

Au cœur de l'actuelle exposition du Pavillon Bosio, à Monaco, une oeuvre interpelle, celle de Juliette, 9 ans qui a imaginé le Paris du futur. Un Paris où le noir prend le pas sur les couleurs à cause de la pollution

C’est l’une des drôles de rencontres à laquelle on se risque lorsque l’on vient admirer les œuvres des jeunes artistes monégasques. Juliette Sembolini, 9 ans et participante à l’exposition, n’en revient pas en découvrant son œuvre affichée sur un pan de mur entier.


Cette jeune fille vient au Pavillon Bosio prendre des cours d’arts plastiques depuis un an, et a immédiatement attiré notre attention, tant sa maturité et son travail sont étonnants.

LIRE AUSSI. PHOTOS. Les jeunes s’inspirent de l'univers de Folon au Pavillon Bosio

"J’ai imaginé la ville plus tard, remplie de poubelles et de virus"


Derrière elle, son œuvre représentant Paris dans le futur. Avec une aisance tout à fait surprenante, la jeune fille nous raconte son travail et ce qu’il signifie.


"Ça représente Paris plus tard. J’ai imaginé un peu l’endroit, j’ai fait des taches sur les immeubles et la Tour Eiffel en noir. Ce que je demande dans ce dessin, c’est que les gens fassent du mieux possible pour que la Terre soit parfaite. Donc moi j’ai imaginé Paris en noir car je pense que plus tard la ville sera toute sale et remplie de poubelles et de virus, explique-t-elle avant de reprendre. En couleurs sur le côté, ce sont des immeubles, et les taches noires sont des maladies ou des virus."

déjà une sacrée technique


Un travail qui lui aura demandé "un paquet de temps", notamment pour dessiner les contours au crayon gris, les repasser à l’encre de Chine, appliquer l’aquarelle et laisser le tout sécher. Elle qui rêve de devenir artiste plasticienne plus tard découvre les joies de voir son travail révélé aux yeux du public et de ses parents qui s’étonnent alors de l’explication fournie par leur fille.


Espérons simplement pour l’ensemble des Parisiens et des Français que les prédictions de Juliette ne deviennent pas réalité dans un futur trop proche. Par ces temps de coronavirus malheureusement, plus que jamais, la vérité semble sortir du pinceau des enfants.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.