A La Seyne, le personnel de Cnim face à de nouvelles inquiétudes

Après l’annonce, en début d’année, du plan de sauvetage lui permettant de sortir des difficultés financières rencontrées depuis fin 2019, l’horizon s’était éclairci pour l’entreprise qui emploie 1.100 personnes à Brégaillon.

La rédaction Publié le 27/09/2021 à 19:05, mis à jour le 27/09/2021 à 19:02
L’équipementier industriel installé à Brégaillon pourrait connaître de nouvelles difficultés. (Photo F. M.)

Cnim avait également obtenu, en mai dernier, de nouvelles aides de l’État afin d’atténuer les effets de la pandémie et du Brexit – qui avaient impacté ses comptes 2020. Pour autant, de nouvelles inquiétudes se font jour, mises en lumière par Force Ouvrière, syndicat majoritaire au sein de l’équipementier et ensemblier industriel.

Activité en baisse

Lors du Comité social et économique, réuni le 23 septembre, le syndicat a en effet interpellé la direction à propos d’une "augmentation significative" des licenciements, ruptures conventionnelles et démissions. En réponse, la direction indique que les départs "ne sont pas en augmentation" comparés à l’an passé. Reste que FO dit avoir connaissance de difficultés laissant augurer d’une baisse d’activité.

La direction concède que la branche Environnement & énergie "est dans la difficulté pour gagner de nouveaux contrats", et que la branche Systèmes industriels "subit une baisse sensible de l’activité". Il est aussi indiqué que "la trésorerie de l’entreprise reste trop faible pour pallier d’éventuelles nouvelles difficultés sur les contrats en cours".

"Réduction des effectifs"

En conséquence, la direction estime nécessaire de "se concentrer sur des marchés qui sont notre cœur de métier et où nous maîtrisons les technologies".

Cette stratégie, qui devrait être présentée en fin d’année, passerait par "une diminution des activités". Et pour la direction générale, rapporte FO, "une réduction des effectifs est inévitable". A ce titre, le syndicat estime que "les différentes directions opérationnelles de Cnim ont échoué, et ce malgré les aides de l’État obtenues grâce à la mobilisation des salariés et à notre organisation qui en a été un vecteur essentiel".

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.