“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé

Mis à jour le 15/03/2016 à 05:15 Publié le 15/03/2016 à 05:14
Du côté du Cap Ferrat et de Villefranche-sur-Mer, les locations estivales de villas de luxe vont de 40.000 à 350.000 euros par mois.

Du côté du Cap Ferrat et de Villefranche-sur-Mer, les locations estivales de villas de luxe vont de 40.000 à 350.000 euros par mois. Photo DR

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé

Situation rare, l'immobilier de luxe connaît une offre plus forte que la demande, en particulier pour les propriétés dépassant les 10 millions d'euros

C'est en évoquant la mort de son aimée, inconsolable, que Lamartine a composé le fameux vers romantique qui sert de titre à cet article. En extrapolant sans vergogne, c'est un sentiment d'absence, également, qui frappe et attriste le marché de l'immobilier du luxe sur la Côte d'Azur. Qui manque ainsi à l'appel ? La clientèle russe, bien sûr, et, dans une moindre mesure, les acheteurs en provenance du Moyen-Orient.

Après avoir « flambé » et occupé tout l'espace, les acquéreurs russophones ont en effet quasiment disparu du tableau. « Ils ont du mal à obtenir les accords pour transférer leurs fonds, explique Michaël Fusaro, de Nice Properties, spécialiste du secteur. Il y a toujours la volonté d'acheter, mais cela n'aboutit pas ». Les tensions diplomatiques internationales ont ainsi des conséquences...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct