Rubriques




Se connecter à

PHOTOS Voilà à quoi va ressembler l'Hôtel de Paris dès la fin d'année 2018 à Monte-Carlo

Les travaux entrent dans la dernière ligne droite. L’hôtel de Paris métamorphosé sera livré pour les fêtes de fin d’année

Cédric VERANY Publié le 08/09/2018 à 09:20, mis à jour le 08/09/2018 à 09:20
Au sommet du palace, le toit a été surélevé, derrière les clochetons de la façade de la place du Casino. Un cadre idéal pour loger en duplex la suite "Prince Rainier-III" jumelle de la suite "Princesse-Grace" dans l’aile Rotonde, déployée sur 910 m2. Un emplacement de prestige pour les futurs clients privilégiés de l’hôtel, qui pourront profiter d’une piscine privative avec vue sur les toits de Monte-Carlo. Photo Jean-François Ottonello
Ceinturée par une galerie couverte, la cour de l’hôtel de Paris, créée à l’occasion de ces travaux devrait devenir l’un des lieux les plus prisés du palace. Photo Jean-François Ottonello.

En 2014, la pose de la première pierre du chantier du renouveau de Monte-Carlo était un pari pour la Société des Bains de Mer. Quatre ans plus tard, les travaux sont entrés dans leur ultime phase et la deadline d’achèvement, fixée au départ à décembre 2018, devrait être tenue.

"Aujourd’hui, 87 % du chantier est réalisé", confirme Daniel Lambrecht, directeur immobilier de la SBM.

À son actif, superviser la construction de plus de 110.000 mètres carrés de planchers entre l’hôtel de Paris et le complexe One Monte-Carlo voisin. "Soit l’équivalent de deux fois la surface de l’extension en mer", glisse-t-il.

92 chambres
déjà achevées


Si du côté du Portier, l’heure est au gros œuvre sur la mer ; à Monte-Carlo, le double chantier de la place du Casino est passé en mode finitions. Et dans les temps. "Nous avons trouvé des solutions à chaque problème et des plans B si besoin".

À l’inverse de l’aile Rotonde, reconstruite au printemps 2017, cette fois-ci, pour les ailes Beaux-Arts et Casino, les corps de métier partent du dernier étage pour habiller chacun des niveaux. Exemple, cette semaine, démarre la pose des tringles à rideaux au quatrième étage. Le mobilier commencera à être livré début octobre pour habiller les lieux dessinés par les architectes Richard Martinet et Gabriel Viora.

La suite "Prince Rainier-III"


Le tout alors que l’hôtel accueille des clients dans les ailes rénovées. Aujourd’hui, 92 chambres du palace sont déjà refaites à neuf. Il y aura 196 chambres et suites au total. Dont la très attendue suite "Prince Rainier-III", jumelle de la suite "Princesse-Grace" ouverte l’automne dernier.

L’espace qui porte le nom de l’ancien souverain est lové derrière les clochetons de la façade, en surplomb la place du Casino, offrant une vue jusqu’à la Riviera italienne.

Autre nouveauté pour l’établissement, une salle de fitness sera posée sur le toit avec piscine et jacuzzi dans les airs. La livraison de cet espace bien-être est prévue pour la fin d’année. Comme le retour du restaurant Louis XV à son emplacement historique.

 

Un patio plein
de charme

En coulisses, les cuisines sont en cours d’installation. Elles serviront aussi pour la nouvelle brasserie de l’hôtel, donnant sur les jardins, supervisée aussi par Alain Ducasse.

Mais le "clou du spectacle" du futur hôtel de Paris sera le patio imaginé au cœur du palace pour relier toutes les ailes.
Bordée par des boutiques, l’imposante cour à ciel ouvert sera accessible depuis le lobby de l’hôtel ou l’avenue des Beaux-Arts.

Le lieu possède un charme identique aux galeries parisiennes ou aux arcades londoniennes.

Plusieurs marques ont déjà réservé leur emplacement dans cet espace. Chaque façade de boutique est sertie d’un marbre noir référence "Saint Laurent" et de pavés de verre.

Un chic fou, malgré les engins de chantier et la poussière, se dégage déjà de ce lieu. Il faudra attendre la fin d’année pour venir s’y promener.

Autour de la cour pavée, chaque boutique aura une façade sertie de marbre noir. Photo Jean-François Ottonello.
Les couloirs du palace, en cours de finition, dévoilent dejà un certain souci du décor. Photo Jean-François Ottonello.
En sous-sol, les pianos des cuisines de la Salle Empire sont "presque" prêts à l’emploi. Photo Jean-François Ottonello.
Sur le toit, l’heure est à la pose de la mosaïque dans la piscine et le jacuzzi du futur fitness center. Photo Jean-François Ottonello.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.