Le projet immobilier de l'Esplanade des Pêcheurs adossé au Fort Antoine inquiète le maire de Monaco et les élus

Réunis en session extraordinaire, les conseillers communaux ont été très dubitatifs sur le projet de l’Esplanade des Pêcheurs qui, selon eux, empêcherait le Fort Antoine de "respirer"

Article réservé aux abonnés
Joëlle Deviras Publié le 24/11/2022 à 15:04, mis à jour le 25/11/2022 à 08:12
Que verra-t-on du Fort Antoine quand un bâtiment y sera quasiment adossé? Photo Jean-François Ottonello

Des constructions, toujours des constructions… Mardi soir, les élus de la commune, réunis en séance publique dans le cadre d’une cession extraordinaire, ont eu à se prononcer sur le dernier projet de l’esplanade des Pêcheurs qui présente, entre autres, un bâtiment à usage de commerces, de bureaux et de logements privés sur 18.100 m2, et sur la surélévation de cinq étages de la Tour Testimonio II bis, appelée aussi Reseda.

Deux vastes chantiers, l’un au niveau du Port Hercule, l’autre à l’extrême Est du pays, qui envisagent de densifier plus encore la Principauté.

 

Et si les 32 étages envisagés du 72 boulevard d’Italie n’ont pas fait grincer des dents les conseillers communaux, l’idée d’un édifice quasiment collé au Fort Antoine n’a pas plu.

Et le maire de Monaco Georges Marsan a été le premier à exprimer son mécontentement, aussitôt suivi de plusieurs élus.

Alors, si la mairie est consultée pour donner seulement son avis, sa voix pourrait être prise en compte par les services du gouvernement.

Le Fort Antoine ne va plus respirer

Neuf abstentions. Voilà qui est peu fréquent pour un vote en séance publique au Conseil communal.

Considérant la modération de la parole des élus de la mairie, il faut y voir là la réserve forte des conseillers communaux pour la dernière mouture du projet de l’Esplanade des Pêcheurs porté par la SAM Samegi du Groupe Caroli et l’archéologue sous-marin Franck Goddio.

Projet qui a tout de même été adopté, avec trois votes "Pour" (Cloé Boscagli Leclercq, Charles Maricic et le rapporteur François Lallemand), et neuf abstentions (le maire Georges Marsan, Marjorie Crovetto Harroch, Nicolas Croesi, Jean-Marc Deoriti-Castellini, Axelle Amalberti Verdino, Karyn Ardisson Salopek, André J. Campana, Claude Bollati et Mélanie Flachaire).

Mais qu’est-ce qui chiffonne à ce point la majorité les élus?

Les élus qui se sont exprimés se disent inquiets quant à l’impact visuel du bâtiment de commerces, bureaux et appartements privés sur le fort Antoine.

Le maire Georges Marsan souligne: "Certes le projet est en espaliers pour laisser respirer le Fort Antoine. Mais avec une hauteur de 54,5 mètres par rapport un niveau de la mer, je suis sceptique."

Marjorie Crovetto enchaîne: "Considérant les volumes de bâti que l’on nous présente, je m’inquiète vraiment pour notre Fort Antoine qui risque d’être caché alors qu’il est un peu la carte postale de notre Monaco."

Nicolas Croesi l’entend de la même oreille: "Le Fort risque d’être écrasé par ce volume très conséquent."

André J. Campana considère que la densification envisagée "ne garantit pas d’assurer les vues sur le Fort Antoine. Il est important que nous ne soyons pas indifférents à cela."

Et le rapporteur, par ailleurs architecte de profession, de reprendre la parole après son exposé détaillé. "J’ose croire que mes confrères utiliseront notre art pour bâtir un ensemble élégant."

Avec cette vingtième refonte du projet, rien ne dit que les plans soient définitifs…

Et s’ils devaient être modifiés, peut-être que la position affirmée des neuf élus qui se sont abstenus sera considérée…

Testimonio II bis monte, monte, monte. Cinq étages supplémentaires sont prévus. Photo Jean-François Ottonello.

Cinq étages en plus pour la Tour Reseda

Le ministre d’État a sollicité le maire Georges Marsan afin que le conseil communal donne son avis sur la surélévation de la Tour Testimonio II bis, également appelée Reseda. Et les élus ont été unanimes pour voter favorablement à ce projet.

Au 72 du boulevard d’Italie, la tour va passer de 27 à 32 étages, soit cinq niveaux supplémentaires esthétiquement semblables aux niveaux précédents. Le projet, porté par la SAM Testimonio II représentée par Daniele Marzocco, avec l’architecte Alexandre Giraldi, permettra de créer trente appartements avec balcons en plus du projet initial. Ce seront des 2 et 4 pièces.

Quarante-cinq emplacements pour voitures sont envisagés en raison de l’augmentation des besoins en stationnement.

Au total, la Tour Reseda comportera ainsi 197 logements et 294 places de stationnement pour véhicules. 104 appartements auront une surface inférieure à 100 m2, 89 inférieure à 150 m2 et 4 supérieure à 150 m2. Il est également prévu 20 habitations adaptées ou adaptables pour les personnes à mobilité réduite.

Aucune modification n’est à prévoir en infrastructure ou superstructure.

Le projet de surélévation atteint une cote altimétrique au niveau de la toiture-terrasse à +154 mètres.

En début de semaine Pierre Dartout, accompagné de Céline Caron-Dagioni et de l’Urbanisme et de Jean Castellini, a visité la Tour Elsa de Testimonio II en présence de Brigitte Boccone-Pagès, la présidente du Conseil national. Photo Jean-François Ottonello.

Tour Elsa: 181 logements domaniaux bientôt livrés

En début de semaine Pierre Dartout, accompagné de Céline Caron-Dagioni et de l’Urbanisme et de Jean Castellini, a visité la Tour Elsa de Testimonio II en présence de Brigitte Boccone-Pagès, la présidente du Conseil national.

Dans ce programme seront prochainement livrés 181 appartements domaniaux.

En plus de son raccordement à la boucle thalassothermique du Larvotto permettant à la Tour Elsa d’être alimentée en chaud-froid urbain, son 31ème étage a été doté d’un toit surmonté de panneaux photovoltaïques afin de permettre de produire de l’énergie.

Au rez-de-chaussée, une crèche de plus de 1.000 m² pour 50 berceaux accueillera les enfants dès le début de l’année 2023.

A noter que l’opération comporte aussi un parking de près de 1.100 places, réparties sur 13 niveaux.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.