“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Investir dans des locaux commerciaux? C'est le pari rentable de 2020

Mis à jour le 01/06/2020 à 16:10 Publié le 03/06/2020 à 15:00
Pour Benjamin Mondou, le futur quartier de la gare Thiers à Nice et son pharaonique projet Iconic, constituent l’un des secteurs azuréens les plus prometteurs pour l’immobilier commercial.

Pour Benjamin Mondou, le futur quartier de la gare Thiers à Nice et son pharaonique projet Iconic, constituent l’un des secteurs azuréens les plus prometteurs pour l’immobilier commercial. Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Investir dans des locaux commerciaux? C'est le pari rentable de 2020

Boosté par le retour d’investisseurs à fort capital et la promesse d’une rentabilité élevée, le marché de l’immobilier commercial a le vent en poupe sur la Côte d'Azur.

Malgré un protocole sanitaire strict, le marché de l’immobilier repart au grand galop depuis le 11 mai. La demande, intensifiée par la quête de nouveaux besoins en matière de logement pour les ménages et d’organisation du travail pour les entreprises, est de nouveau au rendez-vous et laisse planer l’espoir d’une reprise durable.

Si le marché du logement repart fort sur la Côte d’Azur, le marché des surfaces commerciales et des locaux d’entreprises retrouve également le rythme, boosté par le retour d’investisseurs internationaux, la réactivation de chantiers prometteurs et les perspectives de forte rentabilité.

Pas de catastrophe économique à prévoir

Benjamin Mondou, directeur de l’agence Lafage Horeca, agence spécialisée dans l’immobilier professionnel et commercial, confirme la tendance : "Malgré nos inquiétudes, nous avons réalisé un très beau début d’année avec beaucoup de transactions en matière de murs commerciaux, de restaurants… Avec de très belles ventes ! On reçoit de nombreuses demandes concernant des cafés et des tabacs. La reprise est pour le moment extrêmement positive".

Entre soulagement et prudence, le professionnel relativise les potentiels effets de la crise sanitaire sur l’économie azuréenne : "à moins d’une nouvelle vague épidémique et d’un nouvel épisode de confinement, la Côte d’Azur ne connaîtra pas une catastrophe économique".

Mieux : le spécialiste de l’immobilier azuréen, qui dispose d’un portefeuille de biens particulièrement fourni et varié sur la Côte d’Azur (murs commerciaux libres ou à louer, restaurants, hôtels, bureaux, entrepôts, tabacs), voit depuis le 11 mai de nombreuses demandes affluer : "l’activité se focalise sur l’achat de murs commerciaux via les investisseurs français ou étrangers qui souhaitent placer dans la pierre. Les demandes de murs commerciaux sur la Côte d’Azur affluent du monde entier", s’enthousiasme Benjamin Mondou.

Les promesses d’une rentabilité élevée

Moins connu du grand public, l’investissement dans les surfaces commerciales et les locaux d’entreprises s’avère pourtant plus rentable et sécurisé que l’investissement dans l’immobilier résidentiel.

Si le budget, à emplacement équivalent, s’avère souvent supérieur, l’investissement dans des locaux commerciaux peut générer entre 4% et 10% de rendement annuel, soit près de deux fois plus que pour des biens résidentiels, dont les taux de rentabilité se situent plutôt entre 2% et 5%.

"Sur la Côte d’Azur, les murs commerciaux génèrent généralement entre 5 et 6% de rentabilité", précise le spécialiste.

Des projets porteurs de croissance

Dès lors, certains secteurs azuréens doivent-ils retenir l’attention?

"À Nice, le quartier de la Libération a connu son grand boom avec la renaissance de la nouvelle Gare du Sud, le port Lympia avec la livraison de la ligne 2 du tramway et la transformation de la place du Pin. Le projet d’aménagement Plaine du Var concentre les attentions des investisseurs à fort capital", reprend Benjamin Mondou.

"Le prochain secteur à surveiller de près sera la gare Thiers, à Nice", estime le spécialiste. "Avec le projet Iconic et l’installation d’acteurs de la French Tech, le quartier va se rajeunir avec des beaux commerces".

À travers ce projet pharaonique (livraison prévue fin 2021) et ses 18.000 m², comprenant des commerces, des bureaux, des salles de sport, des terrasses… Nul doute que de belles opportunités devraient émerger.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.