Rubriques




Se connecter à

Ida: un nouveau quartier se profile à Monaco

Le gouvernement a suivi l'idée du Conseil national pour le projet "Très Grand Ida" qui remembre le quartier de La Colle. Au total, 462 appartements vont être créés

Joëlle Deviras Publié le 01/07/2016 à 05:13, mis à jour le 01/07/2016 à 05:13
Aujourd'hui, le quartier situé juste derrière les Jardins d'Apolline est considéré comme vieillissant. Vers 2035 (à droite), le pâté de maisons en contrebas de Plati sera devenu groupe d'immeubles (NDLR : le complexe immobilier n'a pas encore été dessiné. Celui présenté sur cette image, ancien, donne une idée du volume qu'occupera le Très Grand Ida). Photo DR

Un nouveau plan de circulation, 462 appartements neufs : voici encore un projet pharaonique qui se dessine dans le prolongement de l'îlot Pasteur, au-dessus des Jardins d'Apolline. La semaine dernière, dans la discrète mais non moins formelle commission plénière d'étude (CPE), le gouvernement a accepté le projet que défendaient plusieurs conseillers nationaux, celui du « Très grand Ida ».

Hier matin, le ministre d'État Serge Telle a expliqué l'intérêt qu'il voyait dans ce projet pour Monaco. Un vaste programme immobilier porté depuis trois ans, au Conseil national, par le conseiller Jean-Michel Cucchi, président de la commission Logement.

Tout a commencé avec l'acquisition d'une villa par le gouvernement, pour 15 millions d'euros, en 2009, et destinée aux Enfants du pays. Mais depuis, l'idée a fait son chemin.

150 appartements en plus

 

 

 

Aujourd'hui, on parle de remembrer tout un quartier… Et le cas des Enfants du pays ne fut pas trop à l'ordre du jour des discussions avec le ministre d'État, hier matin, lors d'une rencontre avec la presse. Contrairement au Conseil national qui, par l'intermédiaire de Jean-Michel Cucchi, compte dédier « quarante logements minimum » pour ces foyers principalement français, mais aussi italiens notamment. Quarante logements sur… 462 construits ; mais 150 en « gain net », puisque le reste correspond aux deux immeubles domaniaux - Les Cèdres et Les Mélèzes - reconstruits.

« Le quartier de la Colle était vieillissant, explique Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement-ministre de l'Équipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme. Les Cèdres et Les Mélèzes sont, eux aussi, vieillissants. Nous nous sommes rendu compte que, si nous voulions modifier ce quartier, il fallait un autre schéma de circulation. Il s'agira donc de supprimer la rue Biovès et remettre tout le quartier à plat. La première étape sera de déménager le FAR (Foi Action Rayonnement) dans deux ans ; ce qui permettra de démarrer le chantier. »

 

Reste encore à trouver un accord avec le propriétaire d'une maison - la villa Les Platanes - située au centre du quartier… si nécessaire, le gouvernement parle d'« expropriation »

Pénurie de logements

Jean Castellini, conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l'Économie, est convaincu de l'intérêt de ce "Très grand Ida". « C'est un projet-clé pour Monaco. » Alors que gouvernement et Conseil national considèrent comme indispensable la construction d'appartements domaniaux - « Nous avions, il y a un mois seulement, 420 demandes de logements pour 100 appartements disponibles », souligne le conseiller national président de la commission Logement -, l'ensemble immobilier, dans le quartier de La Colle, en contrebas de la rue Plati, est jugé comme un des très rares espaces où il est encore possible de construire.

Évidemment, ce complexe urbanistique ne sera pas achevé de sitôt. « L'échéance est d'une vingtaine d'années », note Jean Castellini. Marie-Pierre Gramaglia insiste sur l'importance de créer 350 000 m2 tous les dix ans pour assurer la prospérité économique et le développement du pays. Alors, « l'idée, c'est de se donner des marges de manœuvre pour avoir une véritable offre », explique le ministre d'État Serge Telle.

«Une vision urbanistique globale»

Triplement satisfaits! Les deux élus Jean-Michel Cucchi et Marc Burini, respectivement président de la commission Logement et vice-président du Conseil national, se réjouissaient hier matin de l’avancée obtenue avec le gouvernement: «L’acceptation par le ministre d’État Serge Telle du “Très grand Ida”», «la vision urbanistique engagée en marge des options architecturales» et «une meilleure communication entre les deux institutions avec des réunions plus régulières pour une vision pragmatique». «Laurent Nouvion émettait des réserves sur le “Très grand Ida”», lance Jean-Michel Cucchi. Voici donc des échanges nouveaux entre législatif et exécutif…

Car pour les conseillers nationaux, Ida ne saurait être uniquement une opération de construction d’appartements. Marc Burini insiste: «Il faut avoir une vision globale et systémique.» Il s’agit donc, pour les élus, d’imaginer des surfaces de déchargement, des voies souterraines de circulation, des liaisons verticales, etc.

«Il nous est vite apparu qu’il pourrait être extrêmement intéressant d’avoir une vision urbanistique du quartier, insiste Jean-Michel Cucchi. Et cela n’a pas été facile de convaincre le gouvernement. Je n’aurais jamais pensé qu’il eut fallu se battre autant.»

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.