“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Après vingt ans de négociations, un nouvel immeuble privé devrait sortir de terre à Monaco

Mis à jour le 02/02/2017 à 05:07 Publié le 02/02/2017 à 05:07
L'ensemble immobilier actuel devrait être détruit au premier trimestre 2018.

L'ensemble immobilier actuel devrait être détruit au premier trimestre 2018. Photo J.D.

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Après vingt ans de négociations, un nouvel immeuble privé devrait sortir de terre à Monaco

Les travaux du projet immobilier devraient démarrer d'ici un an. Un montage complexe entre l'État, la compagnie des Autobus, la commune et Renato Mazzolini, maître d'ouvrage

Quelque vingt années de négociations et enfin une opération immobilière sur la dernière ligne droite… C'est ainsi que l'on peut résumer le montage complexe du projet de Renato Mazzolini, au 3/5 quai du président J.F. Kennedy. Propriétaire d'une partie de l'immeuble, le Monégasque compte confier la construction de son programme à l'architecte Alexandre Giraldi et au groupe Marzocco pour la maîtrise d'œuvre. Les travaux doivent commencer dans un an pour s'achever fin 2020/début 2021.

« Le montage de ce projet repose sur l'opération suivante : le propriétaire privé prendra à sa charge la conception, le financement et la construction du nouvel immeuble et rétrocédera des mètres carrés à l'État, à la Compagnie des Autobus et à la Commune », a expliqué mardi soir Georges Marsan en séance publique extraordinaire du conseil communal.

Des commerces au rez-de-chaussée

En rez-de-chaussée, des locaux commerciaux seront prévus. C'est ainsi que la commune, actuellement propriétaire de 624 m2, disposera de 198 m2 en rez-de-chaussée et 293 m2 à l'entresol. Elle recevra, par ailleurs, 3 730 788 euros qu'elle entend utiliser pour financer la réhabilitation du premier étage du bâtiment Foyer Sainte Dévote afin d'accueillir « Le Club le Temps de Vivre » et l'ensemble du service d'actions sociales.

Durant les deux ans de travaux, le club destiné aux seniors sera « itinérant », selon les termes du maire.

En mairie, le projet est accueilli du meilleur œil puisque la présentation du projet n'a fait l'objet d'aucun commentaire et a reçu les votes unanimes des conseillers communaux.

À l'issue de la séance publique, le maire a confié : « Renato Mazzolini est propriétaire de quelque 25 % de la surface actuelle de l'ensemble immobilier. Son projet a démarré à l'époque où Anne-Marie Campora était encore maire. Mais en 2010, tout a été bloqué en raison de la construction du Yacht-club et de la société nautique… »

Et quand la discussion s'oriente vers la démolition d'un bâtiment ancien que certains regrettent, Georges Marsan n'y voit que du bien. « C'était la dernière verrue du port Hercule (sic). Le bâtiment est en mauvais état. En 2014, les balcons ont été sécurisés pour le Grand Prix de Formule 1 car ils menaçaient de tomber. »

Autre sujet de satisfaction pour le maire : la négociation convenue avec Renato Mazzolini. « Nous récupérons, comme l'État, des locaux commerciaux. Ce fut un dossier hyper-compliqué. Il n'était pas question de faire n'importe quoi. »

Après la modification de l'ordonnance souveraine du quartier qui permet d'aligner le toit du nouveau bâtiment sur la montée de l'avenue d'Ostende, reste maintenant à ce qu'une loi de désaffectation soit votée… De son côté, l'architecte démarre tout juste ses études.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.