Rubriques




Se connecter à

Pourquoi la préfecture des Alpes-Maritimes est pointée du doigt sur son traitement des personnes étrangères?

La préfecture des Alpes-Maritimes néglige-t-elle les droits des personnes étrangères? C'est ce qu'on peut entendre depuis plusieurs mois. Des récépissés plus valables, des droits retirés, des recours au tribunal administratif... Qu'en est-il vraiment? Nice-Matin a mené l'enquête.

Roxanne D'Arco Publié le 04/12/2021 à 19:00, mis à jour le 03/12/2021 à 18:59
enquete

Qui? Elles s'appellent Rym* ou Sara*. Il s'appelle Ali*. Tous les trois sont des personnes étrangères venues en France pour étudier ou travailler, parfois depuis des décennies. Zia Oloumi est avocat, spécialiste en droit des personnes étrangères. Philippe Loos, enfin, est secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes.

Où? Toutes ces personnes ont été rencontrées à Nice, parfois dans les locaux de Nice-Matin, parfois sur leurs lieux de travail.

Quand? Entre mai et octobre 2021.

Pourquoi? Dès décembre 2020, des réfugiés parlaient notamment des difficultés administratives avec la préfecture. Puis dans les mois suivants, nous avons reçu des mails pour nous alerter. C'était des personnes qui souhaitaient simplement renouveler leur titre de séjour. Jusqu'à présent, elles étaient en règle sans problème. Ces retards ont provoqué des situations dramatiques pour certaines personnes. On a voulu en savoir plus, et déterminer quel était le problème.

 

Comment? Pour cette enquête, d'autres personnes nous ont contactées mais n'ont pas souhaité témoigner par la suite. Nous avons voulu aussi avoir la parole d'un avocat spécialisé dans ces affaires, et bien évidemment, la préfecture, qui explique pourquoi elle a eu ces dysfonctionnements et indique comment vont les choses aujourd'hui.

* : les prénoms ont été changés.

Vous voulez nous voir traiter un sujet particulier en vidéo? N'hésitez pas à nous envoyer vos suggestions à rdarco@nicematin.fr .

 

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.