“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Gad Elmaleh invité surprise au Grimaldi Forum pour son nouveau one-man-show

Mis à jour le 17/11/2020 à 19:04 Publié le 17/11/2020 à 19:02
Gad Elmaleh avant les représentations de son nouveau spectacle du 3 et 4 décembre à la salle Prince-Pierre du Grimaldi Forum.

Gad Elmaleh avant les représentations de son nouveau spectacle du 3 et 4 décembre à la salle Prince-Pierre du Grimaldi Forum. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Gad Elmaleh invité surprise au Grimaldi Forum pour son nouveau one-man-show

Le comédien a répondu à l’invitation de Monaco Live Productions pour présenter, les 3 et 4 décembre, son nouveau seul en scène, toujours en rodage, où il se livre plus intimement.

"L’opportunité s’est présentée, on n’allait pas la laisser passer", se réjouit Salim Zeghdar.

Le patron de Monaco Live Productions a dû annuler ses Sérénissimes de l’humour en mars dernier, pour cause de Covid. Mais il clôturera l’année 2020 sur une bonne note, une note de rire !

Assurée par la venue surprise, annoncée mardi, de Gad Elmaleh les 3 et 4 décembre au Grimaldi Forum.

L’humoriste y présentera son nouveau spectacle intitulé D’ailleurs. Un one-man-show toujours en rodage, où il se livre plus intimement sur son expérience aux États-Unis, sa vie amoureuse, ses relations familiales. Le tout en revenant à l’ADN de son humour : les personnages, la gestuelle, les situations comiques, comme lors de ses premiers spectacles. Une volonté pour le comédien qui signe son grand retour sur les scènes francophones avec ce seul en scène, le premier depuis cinq ans et sa parenthèse yankee.

"Une bouffée d’oxygène"

Ce spectacle présenté en Principauté sera forcément particulier au regard de la situation sanitaire.

"J’ai besoin de revoir le public. Et la conséquence de cette situation, c’est que je vais être très très proche du public au Grimaldi Forum", raconte l’artiste venu en Principauté, ce mardi, pour annoncer lui-même son rendez-vous de décembre.

"Je viens voir des gens, raconter des histoires, mais je suis obligé de parler de la situation. Je ne peux pas arriver et livrer mon show. Je viens passer une soirée avec les gens, briefer tout ce qui se passe, sans se démoraliser, mais parler de l’absurdité de la situation."

Après un premier rodage à Lyon interrompu par le confinement, et une date à Dubaï il y a quelques jours, le passage de Gad Elmaleh en Principauté n’était pas prévu. Il s’est conclu dans l’empressement alors qu’il assistait au récital de Renaud Capuçon à l’auditorium Rainier-III.

"Je me suis mis dans la peau du spectateur : c’est une bouffée d’oxygène de pouvoir revenir au spectacle. J’ai vu qu’à Monaco, en respectant les conditions sanitaires, c’était possible", raconte l’artiste.

Avec Salim Zeghdar, ils se sont accordés sur un créneau pour début décembre et bookent ensemble ces deux soirées. "L’équipe du Grimaldi Forum nous accueille et tout le monde a fait un effort, car c’est compliqué en ce moment de prendre le risque financier d’organiser des spectacles, mais on a besoin de rire un peu", soutient le producteur.

Pour la logistique, il faudra bien sûr couvrir ses zygomatiques pour assister au spectacle. Masque obligatoire, gel hydroalcoolique et protocole de distanciation. La capacité de la salle Prince Pierre (800 fauteuils) sera réduite pour accueillir 350 personnes par soir.

Les places en vente ce mercredi

Les deux soirées des 3 et 4 décembre sont mises en vente directement à la billetterie du Grimaldi Forum, dès midi ce mercredi 18 novembre, au tarif unique de 30 euros.

Et plus si affinités ? "C’est possible", précise Salim Zeghdar. Si la demande est forte, d’autres dates pourraient être ajoutées.

Il faut dire que le lien entre Monaco et Gad Elmaleh s’est tissé depuis plusieurs années. Un lien familial affectif, avec son fils Raphaël, né de sa relation passée avec Charlotte Casiraghi.

Mais surtout, un lien professionnel. C’est à Monaco qu’il a tourné des scènes de son premier film en tant que réalisateur en 2008, Coco. Mais aussi, la très réussie comédie romantique en 2006, Hors de prix, signée par Pierre Salvadori avec Audrey Tautou. Heureuse coïncidence, elle est rediffusée ce mardi soir sur France 2.

"C’est comme ça que j’ai rencontré Monaco. Et par la suite, je l’ai connu beaucoup mieux", se souvient Gad, l’œil rieur.

"Je garde un souvenir fort de ce film, c’est le seul de ma carrière qui a voyagé. Où que je sois dans le monde, si quelqu’un qui n’est pas francophone vient vers moi et me reconnaît, c’est neuf fois sur dix pour ce film. »

Pour autant, contraint par le couvre-feu, Gad Elmaleh n’a pas prévu de regarder le film ce soir. "Je ne sais pas si j’ai la force de me voir à l’écran. Je ne verrais que les défauts, ce sera moins beau que dans mon souvenir."

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.