Quel est le rôle de l'Italie dans l'accueil des migrants en Europe?

La rédaction Publié le 10/11/2022 à 17:39, mis à jour le 10/11/2022 à 17:41
Gérald Darmanin Photo AFP

Question de Edouard

Quel est le rôle de l'Italie dans l'accueil des migrants en Europe?

Bonjour Edouard, 

Selon le principe de droit européen et du partage des compétences, chaque Etat conserve sa souveraineté en la matière, mais l’UE dispose d’un cadre pour mieux coordonner l’action des Vingt-Sept, indique le site Toute l'Europe. Par conséquent, les Etats ont la possibilité d'ouvrir ou de fermer l'accès à leur territoire. 

Cependant la convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 rappelle en son article 98 l’obligation de prêter assistance "à quiconque est trouvé en péril en mer". Raison pour laquelle le ministre de l'intérieur, Gérald Darmanin a affirmé: "Quand un bateau demande à accoster avec des naufragés à bord, c’est le port le plus sûr, le plus proche qui doit l’accueillir, en l’occurrence l’Italie".

Financements, système de relocalisation et principe de solidarité 

Le ministre de l'intérieur a également rappelé que des accords ont été passés entre les pays membres et notamment avec l'Italie pour intervenir dans ces situations. C'est ce que l'on appelle le principe de "solidarité". 

 

Le principe étant que le migrant doit faire sa demande d'asile dans le pays d'arrivée et non de destination. C'est dans ce cadre, que la Commission européenne a octroyé des aides à l'Italie en guise de contrepartie afin de les aider financièrement dans la gestion des migrants. 

L'Italie a perçu 5,3 millions d'euros d'argent européen "pour contribuer à protéger les victimes de la traite des êtres humains dans le contexte migratoire" selon le site de la Commission Européenne.  Ce qui la place en deuxième position après la Grèce pour qui est le pays qui perçoit le plus d'aide. 

De plus, depuis juin, un système de relocalisation, qui avait déjà connu un premier volet en 2019, prévoit qu’une douzaine d’États membres, dont la France et l’Allemagne, accueillent de manière volontaire des migrants arrivés dans des pays comme l’Italie, proche des côtes libyennes.  

Raison pour laquelle Olivier Véran a rappelé: "Il y a des règles européennes extrêmement claires et qui ont été acceptées par les Italiens. L’Italie perçoit des fonds pour cela, cela fait partie des règles de base des 27. Ce bateau a vocation à être accueilli en Italie".

Bonne journée! 

 

La rédaction

Posez votre question à la rédaction
Grands projets, enjeux locaux, coronavirus, travaux, politique, économie…
Posez toutes vos questions à nos journalistes. Et retrouvez leurs réponses dans la rubrique dédiée

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.