Rubriques




Se connecter à

Espoir du Dynamo de Kiev, ce jeune Ukrainien a intégré le club de foot de La Cadière

Sasha et sa mère ont rejoint La Cadière il y a trois semaines. Le jeune homme y a intégré le club de foot local.

M.M. Publié le 16/04/2022 à 14:30, mis à jour le 16/04/2022 à 14:24
Francis, président de l’association, Rémi, l’éducateur U12, Claude, la famille d’accueil et la maman du petit Sasha d’Ukraine avec le jeune passionné de foot. Photo M. M.

Deux réfugiés ukrainiens, Sasha, 12 ans, et sa maman Iryna, 41 ans, sont arrivés le 27 mars dans le village de La Cadière. Depuis, Sasha est devenu un membre à part entière de l’équipe de foot dans la catégorie des U12.

Arrivés par un convoi venant de Pologne, Sasha et Iryna habitaient Kiev jusqu’à l’invasion de sa périphérie. Leur logement a été bombardé, ils ont tout perdu ce jour-là. Sasha est arrivé en France avec tout son équipement de football, sa passion. C’était apparemment sa priorité.

Un espoir du foot

Sasha est un espoir du Dynamo de Kiev, où il jouait. Il est également passé par le Spartak de Lviv. Il était régulièrement "liké" par Andreï Chevtchenko sur son profil Instagram.

 

Le jeune homme est un passionné de football. Il s’entraîne avec la catégorie U12 au club de foot de l’USC depuis maintenant deux semaines et s’est très vite intégré au groupe. Il va être scolarisé, dès les vacances de Pâques finies, au collège le Vigneret, au Plan du Castellet.

Iryna et Sasha ont été accueillis à bras ouverts non seulement par Claude, qui les héberge, mais aussi par tous les membres de l’association de foot de La Cadière.

S’il était en plus possible de recevoir des vêtements pour le printemps et l’été (en taille 14 ans pour Sasha et en taille 38 pour sa maman), Francis serait ravi pour cette famille éprouvée par la guerre dans leur pays.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.