Rubriques




Se connecter à

Monaco va se jumeler avec la commune italienne de Dolceacqua, en Ligurie

Ce sera la troisième commune à laquelle Monaco s’associe pour honorer une histoire commune entre les deux cités, entamée il y a plus de 500 ans.

Cédric Vérany Publié le 24/03/2021 à 15:30, mis à jour le 24/03/2021 à 15:28
Après Ostende en Belgique et Lucciana en Corse, la Principauté de Monaco va se choisir une troisième sœur. En Italie cette fois. Le conseil communal a entériné le jumelage avec la commune de Dolceacqua, en Ligurie. Photo C.D.

Après Ostende en Belgique et Lucciana en Corse, la Principauté va se choisir une troisième sœur. En Italie cette fois. Mardi soir en mairie, le conseil communal a entériné le jumelage à venir de Monaco avec la commune italienne de Dolceacqua, en Ligurie. Alors que l’autre côté de la frontière, les élus de Dolceacqua faisaient de même.

"Le maire de Dolceacqua et moi même avons manifesté le souhait de construire ensemble un destin partagé en renouvelant les attaches ancestrales et historiques qui lient d’amitié nos deux communes par la concrétisation d’un jumelage entre nos deux villes" a expliqué en séance publique Georges Marsan, avant que les élus ne se prononcent favorable à l’unanimité des présents sur cette décision.

Célébration en 2023

En 2019, le prince Albert II avait prêté à Dolceacqua une toile de Monet issue des collections princières, preuve des liens amicaux entre la Principauté et la ville italienne. Photo Palais Princier.

Et c’est autour d’un lien historique que va se construire ce partenariat. Le 3 novembre 1523, à Monaco dans le jardin des Orangers du Palais Grimaldi, Augustin Grimaldi, évêque de Grasse et seigneur de Monaco a présidé la cérémonie de prestation de serment des Syndics de Dolceacqua, Apricale, Isolabona et Perinaldo, fédérant le fief.

La date du 3 novembre 2023, 500 ans après ce serment, a donc été choisie pour célébrer le jumelage entre Monaco et Dolceacqua. Le souverain, déjà citoyen d’honneur de Dolceacqua a donné son assentiment au projet qui renforcera les liens d’amitiés entre les deux communes.

 

Échanges culturels

Ces liens existent depuis longtemps. Il y a quelques années, la commune italienne avait prêté l’un de ses trésors à la Principauté: le retable de Sainte-Dévote réalisé par Louis Bréa suite à la commande de Françoise Grimaldi en 1515. Le triptyque avait été exposé dans l’église Sainte-Devoté pour la célébration de la patronne de la Principauté en janvier.

À son tour, le prince avait également prêté à la commune pour une exposition, une toile de Claude Monet issu des collections privées du Palais princier, à l’occasion d’une rétrospective consacrée au peintre français.

"Nous souhaitons renforcer la solidarité, nos liens fraternels et privilégiés en promouvant les échanges dans les domaines du patrimoine, du tourisme et du sport. Ce sera un jumelage très actif" promet Georges Marsan.

 

Des objectifs qui seront consignés dans une charte de jumelage en cours de préparation.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.