Le saviez-vous ? Les familles Grimaldi de Monaco et Windsor d'Angleterre sont cousines

On trouve un croisement des arbres généalogiques des Grimaldi et des Windsor dès le XVe siècle.

Article réservé aux abonnés
André PEYREGNE monaco@nicematin.fr Publié le 19/09/2022 à 12:14, mis à jour le 18/09/2022 à 13:08
Le couple princier de Monaco reçu par la reine Elizabeth en 2012 lors de son jubilé de diamant. WPA Pool

De tout temps, ont existé des relations familiales entre les diverses cours royales et princières européennes. Les relations de cousinage entre les Grimaldi et les Windsor existent. Il faut remonter au XVe siècle pour que les arbres généalogiques des deux familles se croisent.

A cette époque moyen-âgeuse, au moment où l’Angleterre se déchirait dans la Guerre des Deux Roses, entre York et Lancaster, pour savoir à qui reviendrait la couronne, régnait en Ecosse le roi Jacques II qui, lui, appartenait aux Stuart. Il mourut à 29 ans, en 1460, dans l’explosion d’un canon qu’il était en train de charger.

C’est à lui qu’il faut remonter dans l’arbre généalogique des Grimaldi et des Windsor. Il eut en effet une fille Marie à partir de laquelle part la branche qui va vers les Grimaldi, et un fils Jacques d’où part la branche qui va vers les Windsor.

La branche Grimaldi

Marie (1453-1488) épousa un Lord Hamilton avec lequel elle eut un fils prénommé James. Celui-ci fut le père d’un autre James (1515-1575), qui fut régent d’Ecosse au moment où le royaume échut à la célèbre Marie Stuart âgée… d’un an.

Suivirent, dans la descendance, John (1544-1604) et deux autres James dont le second fut décapité sur ordre de Cromwell.

 

Ce dernier eut une fille, Anne (1632-1716) qui, par son mariage, unit les deux familles nobles écossaises Douglas et Hamilton.

Leur fils James Douglas-Hamilton (1659-1712), pair d’Ecosse, mourut dans un célèbre duel, à Hyde-Park à Londres, au cours duquel lui-même et son adversaire Charles Mohun se tuèrent en même temps.

Suivent de père en fils, chez les Douglas-Hamilton, James (1703-1743), Archibal (1740-1819) puis Alexandre (1767-1852), tous membres de la chambre des Lords.

C’est là que va s’effectuer la jonction avec la famille Grimaldi. Le fils d’Alexandre Douglas-Hamilton, William (1841-1863), membre de la chambre des Lords, épouse la fille de Stéphanie de Beauharnais, elle-même fille adoptive de Napoléon Ier. De cette union naîtra Mary Victoria Douglas-Hamilton (1850-1922), qui épousera en 1869 Albert 1er de Monaco. D’où naîtra le prince Louis II, ascendant des princes Rainier III et Albert II.

Ainsi est établie la lignée entre Jacques II d’Ecosse et Albert II de Monaco.

 

La branche Windsor

Du côté des Windsor, le fils du roi d’Ecosse Jacques II, Jacques III (1451-1488), qui lui succéda sur le trône d’Ecosse, eut lui-même pour successeurs ses fils et petit-fils Jacques IV (1473-1513) et Jacques V (1521-1542).

Ce dernier fut le père de la célèbre Marie-Stuart qui fut reine d’Ecosse puis reine de France, et qui, de retour en Ecosse, fut emprisonnée par la reine Elizabeth Ire d’Angleterre qui la fit décapiter.

Le fils de Marie Stuart, Jacques (1566-1625) devint roi d’Angleterre sous le nom de Jacques Ier.

La succession se poursuit avec Charles Ier, Jacques II et Anne Stuart. Celle-ci n’ayant pas d’enfant, son cousin Georges Ier lui succéda, installant sur le trône d’Angleterre la maison de Hanovre.

Suivront ses fils et petit-fils sous les noms de George II et George III. Le frère de ce dernier, le duc d’York, vint mourir à Monaco le 17 septembre 1767. On peut toujours voir sa chambre au Palais princier.

A George III succédèrent ses fils George IV et Guillaume IV et sa petite fille la reine Victoria.

 

En 1901, le fils de celle-ci, Edouard VII, installe sur le trône d’Angleterre la famille Saxe-Cobourg-Gotha qui était celle de son père. Ce nom allemand étant mal venu pendant la Première guerre mondiale, son successeur George V rattacha la famille royale anglaise à la maison Windsor. Suivirent Edouard VIII (qui abdiqua pour épouser Wallis Simpson), George VI, Elizabeth II et, à présent, Charles III.

Ainsi sont établies, à partir de Jacques II d’Ecosse les relations de cousinage entre Albert II de Monaco et Charles III d’Angleterre.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.