“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le musée de la Préhistoire régionale de Menton bascule dans une nouvelle ère

Mis à jour le 06/06/2020 à 21:41 Publié le 06/06/2020 à 21:39
Durant le confinement, les salles et les objets dédiés à la préhistoire ont été restaurés. Actuellement, l’équipe du musée travaille sur une toute nouvelle présentation. À l’entrée, quelques pièces inédites du Néolithique donnent un avant-goût.

Durant le confinement, les salles et les objets dédiés à la préhistoire ont été restaurés. Actuellement, l’équipe du musée travaille sur une toute nouvelle présentation. À l’entrée, quelques pièces inédites du Néolithique donnent un avant-goût. Photo S.W

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le musée de la Préhistoire régionale de Menton bascule dans une nouvelle ère

Le musée a rouvert ses portes au public. Durant le confinement, les équipes ont commencé un vaste chantier de rénovation de la partie préhistorique. L’objectif sera de repenser totalement l’exposition.

Alors qu’un orage rauque traverse le musée ce jour-là, les sculptures silencieuses – plongées dans le noir et entourées de papier bulle – attendent d’entrer en scène. Pour remonter le temps et raconter un nouveau récit du passage des premiers hommes.

"Le musée de la Préhistoire régionale de Menton n’a pas été rénové ni repensé depuis son ouverture dans les années 80. Nous avons profité du confinement et de la fermeture au public pour tout nettoyer, restaurer et repatiner... Mais surtout, nous souhaitons revoir totalement la reconstitution scénique de la partie préhistorique", résume Almudena Arellano, archéologue.

À souligner que le musée de Menton a rouvert ses portes, jeudi dernier. Les autres salles – comme celle dédiée à l’archéologie sous-marine ou celle relative aux objets traditionnels de la culture du citron – peuvent se visiter.

Si l’archéologue Almudena Arellano et Pierre-Elie Moullé, conservateur du musée, ont souhaité mettre à jour la partie préhistorique, c’est que les descriptions des panneaux ont plus de trente ans et que les recherches évoquées datent de la "préhistoire"... scientifique.

Attirer un nouveau public

"Le concept même de l’Homme de Néandertal a énormément évolué. De récentes études ont montré qu’il avait une capacité crânienne aussi importante que l’Homo sapiens. Il utilisait des coquillages pour les parures et de la peinture corporelle pour les tatouages", liste Almudena Arellano. Ainsi, l’homme de Néandertal fabriquait des outils complexes et avait des préoccupations esthétiques et symboliques.

Bien loin de l’image de brute épaisse au sourire carnassier longtemps représenté. Mais ce n’est pas tout. Néandertal et Homo sapiens partageraient un peu de matériel génétique! Chaque Européen porterait en lui 2% à 4% de gènes néandertaliens.

"Toutes ces découvertes sont absentes du musée de Préhistoire de Menton et il est important de se mettre à la page. Nous en sommes encore au stade de projet mais nous avons déjà une vision précise du musée de la Préhistoire renouvelé."

Une scénographie plus épurée

Pour cela, seuls les pièces originales seront exposées et non les moulages. La scénographie sera plus épurée.

"Fini les longues descriptions de tous les outils. Nous ne montrerons que l’essentiel." Un système de "QR code" permettra d’approfondir certaines notions à la demande du visiteur.

Autre objectif de cette mise à jour scénique: toucher un public familial mais aussi d’adultes. "Pour cela, nous aimerions aborder des thèmes plus philosophiques sur la pensée, à l’image de ceux qui sont évoqués lors de colloques. Car l’Homme préhistorique n’est pas seulement ce qu’il fabrique, il a également un ressenti et une pensée."

Le musée souhaite proposer des visites pour les personnes aveugles grâce à des kits d’objets qui pourront être touchés et manipulés.

Ne pas perdre sa vocation initiale

Malgré ce grand chamboulement, il tient à garder sa vocation initiale : expliquer l’évolution et le mode de vie des hommes préhistoriques dans la région de Menton, dans les Alpes-Maritimes, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Ligurie depuis 1 million d’années jusqu’à la fin de l’âge du Bronze (700 ans avant J.-C.). Les neuf dioramas – grandeur nature et très visuels – seront conservés.

Pour donner un avant-goût de la nouvelle scénographie préhistorique, plusieurs outils inédits du Néolithique sont déjà exposés à l’entrée du musée, comme un biberon en forme de tasse ou des os de chèvre finement cisaillés et polis.

"Ces pièces ont 5.000 ans et elles n’ont jamais été présentées. Elles montrent la créativité et la finesse dont faisaient preuve les premiers hommes."

Musée de préhistoire régionale: ouvert tous les jours, sauf les mardis et jours fériés, de 10à 12h et de 14 à 18h. Exceptionnellement, le musée est également fermé le dimanche, jusqu’à nouvel ordre.

Les visites guidées sont suspendues et l’entrée du musée est limitée à huit visiteurs. Depuis peu, le musée a un nouveau numéro : 04.89.81.52.12.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.