Rubriques




Se connecter à

5 monuments de Gustave Eiffel dans les Alpes-Maritimes et le Var

La tour Eiffel, érigée en 1889, serait "très mal en point" selon une enquête de Marianne, qui a eu accès à des rapports confidentiels. L'occasion de revenir sur les différents ouvrages réalisés par Gustave Eiffel dans les Alpes-Maritimes et le Var.

La rédaction Publié le 04/07/2022 à 16:34, mis à jour le 04/07/2022 à 16:46
Gustave Eiffel est derrière la coupole de l'observatoire de la Côte d'Azur, à Nice. Photo archives Frantz Bouton

On a tendance à oublier que la tour Eiffel, qui serait "très mal en point" selon une enquête de l'hebdomadaire Marianne, n'est pas la seule création de Gustave Eiffel. Loin de là, même! 

L'ingénieur français se retrouve dans plus de 500 monuments, répartis dans 30 pays sur les 5 continents. Et il y en a quelques-uns dans les départements des Alpes-Maritimes et du Var. 

1885, à Nice

La coupole de l'observatoire de la Côte d'Azur à Nice, construite en 1885, a une particularité que l'on doit à Gustave Eiffel.

Elle "tourne sur un flotteur annulaire", ce qui "permet à un enfant de faire tourner sa masse de 100 tonnes à l'aide d'un petit treuil", indique l'association des descendants de Gustave Eiffel. 

 

1887, entre Fréjus et Saint-Raphaël

L'ingénieur a fortement contribué à la création de ponts et chemins de fer en France. 

En 1887, il est derrière l'édification de 37 ponts pour la ligne ferroviaire entre Fréjus et Saint-Raphaël. 

1891, entre Saint-André-de-la-Roche et Nice

Quatre ans plus tard, il signe les ponts du Var et de la Vésubie pour la line entre Saint-André-de-la-Roche et Nice. 

1891, près de Grasse 

La même année, Gustave Eiffel pense au viaduc de Font Lauguières, qui se trouve près de Grasse. 

1901, Beaulieu

En 1901, il pense à l'une de ses dernières œuvres: le laboratoire météorologique de Beaulieu-sur-Mer. 

 

Gustave Eiffel y avait une villa, qu'il a achetée à la fin du XIXe siècle et dans laquelle il séjournait avec sa famille en vacances. 

La villa Eiffel, à Beaulieu-sur-Mer. Photo archives Sébastien Botella.

Après son décès, en 1923, la maison est restée dans la famille jusqu'en 1977, lorsqu'elle fut vendue. Aujourd'hui, elle porte le nom de l'ingénieur. 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.