“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Menton Handball défie Coudon

Mis à jour le 04/10/2018 à 05:16 Publié le 04/10/2018 à 05:16
L'équipe fanion reçoit le leader samedi à 20 h au Borrigo.	(DR)

Menton Handball défie Coudon

Pour le moment, les joueurs de Fred Luciano n'ont toujours pas trouvé le chemin du succès.

Pour le moment, les joueurs de Fred Luciano n'ont toujours pas trouvé le chemin du succès. Deux défaites en championnat et un échec le week-end précédent contre Saint-Martin-du-Var (22-24) en Coupe de France régionale : le bilan est frugal.

Pour autant, avant de recevoir Coudon, le leader de la poule, samedi à 20 h au gymnase du Borrigo, l'entraîneur de l'équipe première préfère positiver : « Comme la saison précédente, c'est le manque de réalisme dans le dernier geste qui nous empêche de nous imposer, même si un penalty non sifflé à 30 secondes du terme de la partie nous aurait permis d'égaliser et de pousser nos adversaires à une séance de tirs au but pour nous départager. » À l'approche de ce troisième match de championnat, Fred Luciano cherche plutôt à souligner les points positifs pour que son groupe puisse continuer de progresser. « Le contenu du match reste positif avec notamment une belle prestation dans la cage de Patrice Gornes et une base arrière qui retrouve petit à petit des automatismes. Le groupe évolue avec un effectif qui s'étoffe au fil des semaines et qui, je l'espère, va me permettre d'aligner une équipe compétitive dans peu de temps. Mais il va falloir être vaillant dès ce week-end ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct