“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Pourquoi les salariés du quai de transit du Careï étaient en grève à Menton

Mis à jour le 23/09/2020 à 10:06 Publié le 23/09/2020 à 10:30
Illustration.

Illustration. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Pourquoi les salariés du quai de transit du Careï étaient en grève à Menton

Les salariés du quai de transit dans la zone industrielle de Menton étaient en grève, ce mardi matin, pour protester contre l’opération de Veolia d’absorber Suez.

La bataille se joue au niveau national, mais elle pourrait avoir aussi des répercussions sur le plan local, estime Marc Aunis, délégué syndical CFDT des salariés du quai de transit dans la zone industrielle de Menton.

En effet, depuis la fin de l’été, le groupe français Veolia - leader mondial des services de gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie - voudrait racheter Suez, son grand rival. Mais la direction de ce dernier est vivement opposée à cette fusion-absorption.

Ainsi, ce mardi, pour répondre à l’appel national des syndicats de Suez à manifester contre ce projet de vente, les salariés mentonnais ont neutralisé le quai de transit, bloquant la réception des encombrants de toute la Carf, à l’exception des ordures ménagères, "car c’est un service public" explique Marc Aunis.

"Contre l’OPA de Veolia"

De la même manière, la déchetterie communautaire de Menton n’était pas accessible, celles de Beausoleil et de Roquebrune-Cap-Martin n’accueillaient que les particuliers, et à Tende, la déchetterie est restée portes closes.

"Aujourd’hui, Veolia et Suez se partagent le travail sur la Riviera française, l’un s’occupant de la collecte des déchets, l’autre de les rediriger vers les différents centres de traitement depuis le quai de transit... Mais, on est contre l’OPA (offre publique d’achat, N.D.L.R.) de Veolia, car s’il y a absorption, elle sera en situation de monopole dans le marché du déchet", détaille le délégué syndical, précisant: "Cette fois, nous sommes soutenus par tous les dirigeants de Suez".

Et d’ajouter: "Nous sommes inquiets pour notre travail et pour notre avenir, car, à terme, de nombreux postes vont disparaître et ce, dans des services à tous les niveaux. Aujourd’hui, on ne se bat pas seulement pour nos salaires, mais pour l’ensemble de nos postes".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.