Pourquoi des salariés de Carrefour Fontvieille à Monaco étaient en grève ce lundi?

"Les gens sont déterminés à continuer le combat. La prime qui a été proposée est une honte absolue." Le message des salariés de Carrefour Monaco à leur direction était clair, ce lundi matin: ils ne feront pas de compromis sur leur pouvoir d’achat.

Article réservé aux abonnés
Marie Cardona Publié le 21/11/2022 à 18:50, mis à jour le 21/11/2022 à 18:39
Les salariés grévistes annoncent des débrayages de plusieurs heures d’ici Noël, où 48heures de grèves sont à nouveau prévues les 23 et 24décembre. (Photo J.D.)

Quelque 140 d’entre eux étaient réunis devant l’entrée de la galerie marchande de Fontvieille à l’appel du syndicat du commerce (affilié à l’USM). Parmi leurs revendications: une augmentation de salaire de 5% et une prime de 1.000 euros (1). "Nous n’avons jamais été aussi nombreux à nous mobiliser. Une quarantaine d’entre nous manifeste même pour la première fois", soutient Amor Ben Hamida, délégué du personnel et délégué syndical.

Et son homologue Alexandra Oukdim d’abonder: "Cela représente 80% des salariés en CDI qui sont en grève aujourd’hui".

"Carrefour Monaco quand ça arrange"

Face à cette mobilisation, les représentants syndicaux ont été reçus en début d’après-midi ce lundi par la direction de l’hypermarché. Mais, pour eux, le constat est amer. "La direction ne veut rien savoir" et campe sur ses propositions: une augmentation de salaire de 2,5% et une prime de 100 euros.

"Les salariés sont outrés et encore plus motivés pour continuer le mouvement."

Des débrayages de plusieurs heures sont annoncés cette semaine et dans les semaines à venir jusqu’à Noël, suivis d’une nouvelle grève de 48 heures les 23 et 24 décembre.

 

"La direction ne veut pas nous donner plus que la France, où le syndicat FO a signé l’accord de 2,5% d’augmentation et 100 euros de prime", détaille Alexandra Oukdim.

"Sauf qu’en France, les salariés ont un forfait pause de 5% (là où nous sommes à 1%) et une convention collective plus intéressante que la nôtre, poursuit Amor Ben Hamida. On est Carrefour Monaco quand ça les arrange."

Ce que dit la direction

De son côté, la direction de Carrefour fait savoir qu’elle ne revient pas sur les propositions formulées aux salariés à savoir: une augmentation de salaire de 2,5% au 1er novembre 2022, "soit +8,32% depuis août 2021". Ainsi qu’une prime de 100 euros et "la prolongation de la remise sur achats de 12% jusqu’au 31 mars 2023".

Et la direction de Carrefour Monaco de rappeler: "Pour mémoire, les mesures de soutien du pouvoir d’achat mises en place par Carrefour depuis 1 an se décomposent ainsi: 5,82% d’augmentations de salaire accordés depuis août 2021, une indemnité inflation doublée en novembre 2021 de 200€, une revalorisation de la remise sur achats de 10% à 12% et une prime de résultat en hausse de 13% par rapport à 2021".

 

(1) Dans le cadre de l’arrêté ministériel n° 2022-531 du 11 octobre 2022, les employeurs de la Principauté, hors secteur de l’hôtellerie et de la restauration, peuvent verser une prime exceptionnelle de soutien d’un montant de 3.000 euros à ses salariés percevant une rémunération mensuelle brute inférieure à 4.500 euros. Cette prime étant exonérée de cotisations sociales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.