“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les taxis de la Côte pas en grève, mais en action

Mis à jour le 26/01/2016 à 05:13 Publié le 26/01/2016 à 05:13
ToulonEnqute Taxis /VTC
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Les taxis de la Côte pas en grève, mais en action

Comme ils l'avaient annoncé dans nos colonnes jeudi dernier, les taxis n'entreront pas en grève ce mardi dans les Alpes-Maritimes.

Comme ils l'avaient annoncé dans nos colonnes jeudi dernier, les taxis n'entreront pas en grève ce mardi dans les Alpes-Maritimes. Mais ils entendent bien mener des actions solidaires de leurs confrères qui, en Ile-de-France et dans d'autres régions, suivront le mouvement national contre la concurrence des VTC. Les taxis niçois, réunis hier, ont décidé d'assurer le service habituel, pour ne pas offrir un boulevard à ces concurrents qu'ils entendent dénoncer. Pas de blocage non plus, « afin de ne pas prendre en otage les Niçois », justifie Patrice Trapani, le président des 437 taxis niçois. Les tarifs devraient être inférieurs au compteur : 20 € pour la liaison entre ville et aéroport de Nice, 50 € pour rallier Cannes ou Monaco.

En stations, des régulateurs récolteront des fonds afin de financer les frais d'avocats pour attaquer l'État « pour non-application de la loi Thévenoud ». Des tracts seront par ailleurs distribués aux clients à Nice comme à Cannes. Dans la cité des festivals non plus, les 155 artisans n'entendent pas faire grève. Mais « chaque taxi donnera une course pour une cause caritative », explique Eric Matteoda, président des taxis de Cannes. C. C.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.