Les salariés de Carrefour Fontvieille à Monaco en grève pendant 48h à Noël

Déjà mobilisés le 21 novembre dernier pour défendre leur pouvoir d’achat, les salariés de Carrefour Fontvieille seront à nouveau en grève les 23 et 24 décembre. Avec les mêmes revendications.

Marie Cardona Publié le 20/12/2022 à 14:01, mis à jour le 21/12/2022 à 11:52
Quelque 140 salariés s’étaient mobilisés devant l’entrée de la galerie commerciale de Fontvieille en novembre dernier pour défendre leur pouvoir d’achat. Photo archives J.D.

Ils l’avaient promis lors de leur précédente mobilisation en novembre : s’ils n’étaient pas entendus, les salariés de l’hypermarché de Fontvieille seraient en grève à Noël.

Un préavis de grève de 48 heures a donc été déposé par syndicat du commerce (affilié à l’USM) pour les journées du 23 et 24 décembre. Un nouveau mouvement social, en pleine période de fêtes, pour espérer faire enfin pencher la balance des négociations en faveur de leur pouvoir d’achat.

Apaiser un climat social tendu

Pour rappel, les délégués syndicaux, soutenus par les salariés du magasin, sont en discussion avec la direction de Carrefour France depuis fin septembre. Parmi leurs revendications : une augmentation de salaire de 5 % et une prime de 1 000 euros (lire ci-dessous).

"À ce jour, malgré cinq grèves qui se sont déroulées du 21 octobre au 9 décembre, la direction ne veut rien entendre, écrit le syndicat dans un tract distribué aux clients de Carrefour cette semaine. La direction n’a versé que 100 € de prime et 2,5 % d’augmentation alors que nous savons que des entreprises de Monaco ont donné bien plus. Pour votre information, la majorité des salariés du magasin sont rémunérés au SMIC, donc les 2,5 % d’augmentation ne représentent que 40 € bruts par mois."

Inacceptable pour les représentants syndicaux, qui réclament "un geste supplémentaire pour apaiser le climat social tendu dans le magasin".

De son côté, la direction de Carrefour France assure que "le dialogue social est permanent". 

"Malgré l’absence de signature des organisations syndicales du magasin monégasque, la direction a souhaité appliquer les 2,5 % d’augmentation de salaire proposés. Cette augmentation est effective depuis le 1er novembre 2022 (soit +8,32 % depuis août 2021)", poursuit-elle, précisant qu’elle a également proposé d’avancer à la deuxième quinzaine de janvier 2023 les discussions relatives aux Négociations Annuelles sur les salaires et la prime de résultats.

"La direction précise qu’elle a également décidé du versement d’une prime de 100 € et de la prolongation de la remise sur achats de 12 % pour ses salariés jusqu’au 31 mars 2023 (10 % habituellement)."

Ce que dit l’arrêté ministériel n° 2022-531 du 11 octobre 2022

Dans le cadre de l’arrêté ministériel n° 2022-531 du 11 octobre 2022, les employeurs de la Principauté, hors secteur de l’hôtellerie et de la restauration, peuvent verser une prime exceptionnelle de soutien d’un montant de 3 000 euros à ses salariés percevant une rémunération mensuelle brute inférieure à 4 500 euros.

Cette prime étant exonérée de cotisations sociales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.