“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les grévistes revendiquent, la direction ne les croit pas

Mis à jour le 01/04/2018 à 05:13 Publié le 01/04/2018 à 05:13
Ils étaient une centaine à appeler nominativement la directrice du magasin Carrefour à la démission hier à Fontvieille.

Ils étaient une centaine à appeler nominativement la directrice du magasin Carrefour à la démission hier à Fontvieille. USM

Les grévistes revendiquent, la direction ne les croit pas

Les salariés du commerce, en majorité de l'hypermarché Carrefour Monaco, ont manifesté hier matin devant la grande surface. Un événement sans lien avec les manifestations en France

Une centaine de salariés du commerce, la plupart travaillant pour le magasin Carrefour Monaco, se sont rassemblés hier matin devant les portes du centre commercial de Fontvieille pour manifester (120 selon les organisateurs).

Mais qu'on ne s'y trompe pas, Gilles Ugolini, secrétaire général du syndicat du commerce et salarié de la grande surface prévient : « Nous ne manifestons pas en soutien à nos collègues français. Ce mouvement n'a rien à voir. Nous avons choisi cette date parce que le week-end de pâques est traditionnellement un moment de grande fréquentation. »

Pour le respect de la loi monégasque

Mais quelles sont donc leurs revendications ? « Carrefour Monaco ne respecte pas la convention collective du commerce, et refuse de la reconnaître, les conditions de travail se délabrent, et les négociations annuelles obligatoires sont reportées en permanence par la direction. Elles ont commencé en janvier, dans quelques heures on est en avril, et ils viennent encore de reporter» explique Grégory Bernonville, délégué du personnel.

«Nous étions 380 en 2008, aujourd'hui, nous ne sommes plus que 280, et on ne peut plus assurer un service digne de ce nom auprès des clients, alors que ce magasin réalise plus de 11 millions d'euros de bénéfices nets par an. Pour la direction, nous ne sommes que des chiffres, nous n'en pouvons plus de ce mépris» lance Amor Ben Hamida, délégué syndical à Carrefour Monaco.

La direction n'y croit pas

De son côté, la direction de Carrefour a répondu par mail : «L'hypermarché Carrefour de Fontvieille a été perturbé ce matin par le mouvement de salariés qui soutenaient la mobilisation des syndicats dans les hypers français. Ce mouvement a Carrefour Monaco est terminé.» Et d'évoquer dans le détail les plans de départs volontaires, le passage en franchise, et les fermetures des ex-magasins DIA... en France.

Relancée par téléphone pour préciser les revendications des salariés, sans lien avec les manifestations simultanées en France, et clairement audibles depuis le magasin, la direction affirme, par le biais de ses communicants, «ne pas croire à un hasard de calendrier» et se dit «convaincue qu'il s'agit d'une manifestation de soutien aux salariés français».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct